Skip to Content

Cambodge

Lutter contre la vulnérabilité au Cambodge : autonomiser les jeunes pour garantir des emplois durables

Le Cambodge est un pays prospère, avec une croissance économique annuelle de 7% en 2015 et est maintenant en train de passer à un niveau de revenu moyen inférieur. Mais le Cambodge reste confronté à de nombreux obstacles dans son processus de développement. 51% de la population est âgée de moins de 25 ans, et les jeunes Cambodgiens sont ainsi confrontés à bon nombre de ces défis. Les taux élevés de décrochage du système éducatif traditionnel ont poussé beaucoup de jeunes non qualifiés à prendre des emplois où ils risquent d’être exploités ou d’être victimes de traite des personnes humaines. Parmi ceux qui parviennent effectivement à trouver un emploi, la plupart acceptent des emplois peu qualifiés les exposant à des risques élevés de violences basées sur le genre pour les femmes, et à des atteintes au droit du travail pour les jeunes en général. ACTED agit ainsi pour réduire le risque de violences basées sur le genre envers les femmes employées comme hôtesses à Phnom Penh, améliorer le respect du droit du travail dans le secteur hôtelier cambodgien, et assurer l’accès à des programmes innovants d’éducation non formelle innovante pour les jeunes vulnérables de la province de Prey Veng.

Autonomiser la jeunesse rurale pour assurer des emplois durables

Avec un taux de décrochage de l’enseignement secondaire de 53,75%, les jeunes de la province de Prey Veng manquent de compétences pratiques dont ils ont besoin pour accéder à des emplois et des moyens de subsistance viables. De ce fait, les jeunes ont recours à la migration urbaine pour des raisons professionnelles, ce qui peut parfois les mener à être les victimes de pratiques d’emploi abusives, à consommer de la drogue et à se prostituer. Afin de prévenir ces problèmes au niveau des zones de départ, ACTED et son partenaire local Khmer Youth Association (KYA) sont en train de développer un modèle pilote de centre d’apprentissage communautaire. Ce modèle durable et inclusif offrira aux jeunes de quatre communes du district de Svay Antor, à la fois une éducation de base (alphabétisation fonctionnelle, compétences fondamentales) et une formation professionnelle dont le but est d’assurer un emploi générateur de revenus.

Lutter et empêcher les violences sexuelles et basées sur le genre à Phnom Penh

Le secteur hôtelier (restaurants, bars, karaokés) de Phnom Penh est en plein essor, attirant de nombreuses jeunes femmes des milieux rural et urbain à venir travailler dans ces établissements comme hôtesses et serveuses. Cet environnement de travail rend les femmes particulièrement vulnérables, notamment en termes de violence sexuelle et basée sur le genre (VSBG). En 2015, ACTED a continué de soutenir les survivantes de ces VSBG en leur apportant un soutien psychologique et juridique. De plus, ACTED a mené des sessions de sensibilisation auprès des employées, ce qui leur permet de comprendre leurs droits de base et leur apporte des outils et des compétences afin d’éviter que des actes de VSBG ne se produisent sur leur lieu de travail.

Employés heureux, touristes heureux !

En dépit du nombre croissant de touristes qui viennent chaque année visiter le pays, le Cambodge fait face à un manque de respect de la loi du travail dans les entreprises du secteur du tourisme. Pour résoudre ce problème, ACTED a travaillé en 2015 avec des entreprises qui offrent de bonnes conditions de travail à leurs employés en les certifiant, conjointement avec le ministère cambodgien du Tourisme, de « Workers Sabay » (« employés heureux » en khmer). Le régime des Workers Sabay soutient l’amélioration des conditions et du droit du travail des travailleurs du secteur de l’hôtellerie. Le tourisme éthique et les entreprises certifiées sont également mis en avant à travers des campagnes de publicité au Cambodge et en Europe, ciblant les touristes internationaux qui visitent le pays.

Grandir et se développer sur la base des meilleures pratiques

En 2016, ACTED continuera ses activités afin de promouvoir une croissance inclusive et durable au Cambodge. La poursuite du soutien aux victimes de VSBG sur leur lieu de travail, ainsi que la certification «Workers Sabay » pour 290 établissements, est ainsi prévue. Quatre centres d’apprentissage communautaire pilotes dans la province de Prey Veng seront également ouverts en 2016 et des formations pour les jeunes sur les compétences pratiques dont ils ont besoin pour accéder à un emploi stable seront dispensées. Le modèle des centres communautaires pilotes sera répliqué avec deux autres centres gérés par le gouvernement, marquant la première étape vers la généralisation du modèle à l’échelle nationale. ACTED plaidera d’ailleurs pour cette généralisation à l’échelle nationale auprès du Ministère de l’éducation de la jeunesse et des sports et d’autres partenaires de développement, dont NGO Education Partnership (NEP).

Investir pour les générations futures via des centres de formation communautaires

En 2015, ACTED a poursuivi son engagement pour améliorer les conditions de travail des Cambodgiens dans l’industrie du loisir. Cela implique d’accroître les efforts pour faire face aux taux croissant de VSBG ainsi que de continuer à encourager les dirigeants des entreprises à adopter des pratiques éthiques, en particulier en termes de conditions de travail des employés. De plus, 2015 a été marquée par la collaboration entre ACTED et le Ministère de l’Éducation, du Sport et de la Jeunesse cambodgien afin de développer un modèle de centre communautaire de formation dans le but de fournir aux jeunes cambodgiens les compétences pratiques nécessaires pour leur garantir un travail et ainsi leur éviter d’avoir à migrer pour rechercher un emploi.

Partenaires en 2015:

Australian Agency of International Development (AusAID), European Commission Directorate-General for International Cooperation and Development (DG DEVCO)

Nos communiqués