Skip to Content

Côte d'Ivoire

L’amélioration des conditions de vie au cœur du développement

En Côte d’Ivoire, ACTED contribue à la mise en place d’un environnement propice au développement social et économique ainsi qu’à la réduction de la pauvreté et des inégalités. Suite à une décennie de crise politique qui s’est terminée par la crise de 2011, occasionnant de nombreuses pertes humaines et matérielles, l’environnement socio-économique de la Côte d’Ivoire est fortement dégradé. Malgré la stabilité retrouvée depuis 2012, la population ivoirienne reste vulnérable, les inégalités sont croissantes, les maladies hydriques prolifèrent dans les grandes agglomérations et les conditions de salubrité sont préoccupantes.

Si l’élection présidentielle d’octobre 2015, qui s’est déroulée dans le calme, et les efforts de réconciliation nationale constituent un pas en avant vers la stabilité et la croissance du pays, le chemin est encore long. Dans son rapport de 2016, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a classé la Côte d’Ivoire à la 172ème place (sur 188) du classement par indice de développement humain (IDH). ACTED continue ainsi à soutenir le développement du pays avec un programme d’accès à l’assainissement pour lutter contre les maladies liées à l’insalubrité, et avec la construction d’écoles et de points d’eau, et l’appui aux organisations de la société civile.

Amélioration des conditions de vie et réduction des maladies liées à l’environnement

En Côte d’Ivoire, seul 22,5 % de la population a accès à des installations d’assainissement améliorées, ce qui explique la forte prévalence de maladies liées à l’environnement. ACTED participe au développement de l’accès à un système efficace et qualitatif d’assainissement et de collecte des ordures dans les quartiers précaires du District Autonome d’Abidjan. Au manque ou à la mauvaise qualité des infrastructures s’ajoute la méconnaissance d’une partie de la population des bonnes pratiques en matière d’hygiène. ACTED construit ainsi des latrines écologiques EcoSan et des réseaux d’égouts à faible diamètre, et travaille à l’implication des populations en leur transférant progressivement la gestion des ouvrages d’assainissement, afin de garantir la pérennité de l’action et son impact sur le long terme.

Un soutien pour l’amélioration des infrastructures sanitaires

L’amélioration des conditions de vie passe très souvent par un meilleur accès aux infrastructures sanitaires. ACTED est engagée depuis 2013 dans la construction de latrines et de lavoirs dans les cours communes des quartiers les plus vulnérables du District Autonome d’Abidjan. En parallèle, des actions sont menées pour réhabiliter les latrines publiques le plus fortement fréquentées dans toutes les communes d’Abidjan. Enfin, ACTED se mobilise pour sensibiliser et former les populations à l’utilisation de ces infrastructures et à l’hygiène en général avec des campagnes de sensibilisation et des théâtres-forums.

 Partenaires en 2016 :

Action contre la Faim (ACF), Agence japonaise de coopération internationale (JICA), EuropeAid, Fondation Altadis, Fonds Suez Environnement Initiatives, LafargeHolcim, MESAD, Ministère de l'éducation nationale et de l'enseignement technique de Côte d'Ivoire

 

Nos communiqués