Skip to Content

Côte d'Ivoire

L’amélioration des conditions de vie au cœur du développement

La Côte d’Ivoire a connu une décennie de crise politique qui s’est terminée par la crise de 2011, qui a fortement dégradé son environnement socio-économique et occasionné de nombreuses pertes tant humaines que matérielles. Malgré la stabilité retrouvée depuis 2012, la population reste vulnérable, les inégalités sont croissantes, les maladies hydriques prolifèrent dans les grandes agglomérations et les conditions de salubrité sont préoccupantes. ACTED s’est fixée comme objectif de contribuer à la mise en place d’un environnement propice au développement social et économique ainsi qu’à la réduction de la pauvreté et des inégalités.

Amélioration des conditions de vie et réduction des maladies liées à l’environnement

En Côte d’Ivoire en 2015, seul 22,5 % de la population a eu accès à des installations d’assainissement améliorées (Banque Mondiale), ce qui explique la forte prévalence des maladies liées à l’environnement. ACTED, a continué en 2015 à agir pour l’accès à un système d’assainissement et de collecte des ordures de qualité dans les quartiers précaires du District Autonome d’Abidjan notamment avec la construction de latrines écologiques et de réseaux d’égouts à faible diamètre. Les équipes se sont en outre mobilisées pour sensibiliser et former les populations à l’utilisation de ces ouvrages et à l’hygiène en général, avec des campagnes de sensibilisation et des théâtres-forums.

Un soutien pour l’amélioration des infrastructures sanitaires

L’amélioration des conditions de vie passe très souvent par un meilleur accès aux infrastructures sanitaires. ACTED s’est donc engagée depuis 2013 à la construction de latrines et de lavoirs dans les cours communes des quartiers les plus vulnérables du District Autonome d’Abidjan. En parallèle, des actions ont été menées pour réhabiliter les latrines publiques le plus fortement fréquentées dans toutes les communes d’Abidjan.

Prévention de la maladie à virus Ebola

La maladie à virus Ebola apparue en 2014 dans les pays voisins a fait plus de 10 000 morts selon l’Organisation Mondiale de la Santé. Informer la population sur le virus, indiquer les comportements à avoir pour limiter la transmission et améliorer l’accès à l’hygiène est indispensable pour endiguer l’épidémie. Avec la mise en place de guichets d’information dans les lieux les plus fréquentés (les marchés et les gares) et de formations ciblant par exemple les agents de santé, les enseignants ou encore les transporteurs, ACTED a sensibilisé plus de 250 000 personnes sur la maladie à Virus Ebola en 2015.

Soutenir les efforts de développement économique et social

L’élection présidentielle d’octobre 2015 qui s’est déroulée dans le calme est un pas en avant vers la stabilité et la croissance du pays. Cependant le chemin est encore long. Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) classe la Côte d’Ivoire à la 172ème place selon l’indicateur de développement humain (IDH) dans son nouveau rapport. En 2016, ACTED continuera de soutenir le pays dans son développement économique avec la mise en place d’activités génératrices de revenus mais également sociales, par la construction d’écoles et de points d’eau et l’appui aux organisations de la société civile.

Les populations bénéficiaires au cœur de l’approche d’ACTED

Les populations bénéficiaires sont au cœur de l’intervention dACTED en Côte d’Ivoire. Ces dernières ne sont pas seulement les bénéficiaires des projets, elles en sont également les principaux acteurs. En effet, ACTED a adopté l’approche Assainissement Environne-mental Centré sur les Ménages (AECM) qui a pour objet d’impliquer les ménages des quartiers d’intervention dans l’amélioration de leur cadre de vie et de permettre l’appropriation du projet par les bénéficiaires. De plus, les différents acteurs institutionnels du projet, comme les maries et les ministères, font partie du comité de pilotage du projet qui a pour rôle d’accompagner ACTED dans la définition et le suivi des grandes orientations du projet.

Accompagner la RCI sur la voie du développement économique et social

Le pays poursuit sa route vers le développement afin de devenir un pays émergent d’ici 2020. Pour contribuer à atteindre cet objectif, ACTED a accompagné la Côte d’Ivoire dans sa politique de développement économique et social, tout en renforçant les capacités de la société civile qui sera amenée à prendre de plus en plus de poids dans les années à venir.

Partenaires en 2015

Department for International Development (DFID) – United Kingdom, European Commission Directorate-General for International Cooperation and Development (DG DEVCO), Fondation Suez Environnement

Nos communiqués