Burkina Faso

Contexte de la mission

Déjà marqué par une crise multidimensionnelle complexe faisant suite aux événements du Mali en 2012, à la crise du lac Tchad et à l’émergence de nouveaux flux migratoires régionaux, le Burkina Faso fait aujourd’hui face à une urgence humanitaire sans précédent en raison d’une escalade soudaine de la violence. A cela s’ajoutent une insécurité alimentaire et nutritionnelle chronique, des sécheresses et autres phénomènes liés au changement climatique qui ont durement touché le pays ces dernières années. Ces crises ont causé d’importants mouvements de populations et ont fortement dégradé le tissu économique et les moyens d’existence des populations impactées, en restreignant la capacité de l’Etat et des acteurs locaux à fournir un accès adéquat aux biens et services sociaux de base, affectant ainsi leurs capacités de résilience.

En mai 2019, on dénombrait 1,2 million de personnes nécessitant une aide humanitaire et plus de 170,000 personnes déplacées.

ACTED in Burkina Faso

ACTED est présent au Burkina Faso depuis début 2019 à travers des actions humanitaires dans les régions du Nord et Sahel (Soum). Notre objectif est d’apporter une réponse d’urgence multisectorielle aux familles déplacées et aux communautés d’accueil vulnérables de la région Nord et des zones adjacentes du Sahel (Soum), via un appui en termes d’Eau, Hygiène et Assainissement et des distributions de moyens de subsistance (sous forme de biens non-alimentaires et transferts monétaires), en coordination étroite avec les acteurs humanitaires. L’intervention en cours s’inscrit dans une programme plus global de stabilisation, en ligne avec l’engagement d’ACTED en faveur du Nexus Humanitaire-Développement. Elle entend également répliquer l’approche régionale de l’organisation (présente également au Mali et au Niger) au Burkina Faso.

Pour la mise en œuvre de ses projets, ACTED a ouvert un bureau en capitale (Ouagadougou), et s’apprête à ouvrir des bases terrain à Ouahigouya (région Nord) et à Djibo (région Sahel).

 

Une intervention d’urgence multisectorielle dans les zones de forte insécurité

L’action humanitaire d’ACTED au Burkina Faso s’articule autour de trois composantes complémentaires :

  • Tout d’abord, ACTED distribue des biens non-alimentaires d’urgence à plusieurs centaines de familles déplacées dans la région Nord et du Sahel, en coordination avec les principaux acteurs humanitaires et parties prenantes dans les processus de décision du secteur.
  • Dans la même zone, ACTED organise aussi des transferts financiers inconditionnels afin de répondre rapidement aux besoins multisectoriels de ses bénéficiaires. Les montants et modalités de distribution (cash, voucher ou éventuellement via des téléphones mobiles) sont harmonisés en fonction des préconisations du groupe de travail humanitaire sur la sécurité alimentaire et les allocations en cash, et en lien avec les procédures standards d’ACTED pour les programmes de transferts monétaires. Ces deux premières actions s’inscrivent dans le cadre du Plan d’Urgence 2019 du Burkina Faso, qui mentionne comme l’une des priorités « l’assistance en non-vivres (assistance en cash, distribution de kits de cuisine, abris, couvertures) aux personnes en situation de déplacement liés aux incidents sécuritaires ainsi qu’aux communautés hôtes afin de pallier aux besoins urgents de ces populations vulnérables ».
  • Enfin, ACTED met en place une aide d’urgence en Eau, Hygiène et Assainissement aux familles déplacées et familles d’accueil vulnérables de la région Nord. Cette aide prend la forme d’une allocation d’un kit d’hygiène et de sessions communautaire de promotion à l’hygiène. Ces activités sont coordonnées avec les acteurs humanitaires du secteur, et prennent en compte les normes et recommandations issues du groupe de travail WASH et les standards SPHERE.

Renforcer la résilience des populations vulnérables de vivant en marge des zones de conflits des Trois Frontières

Sur la base des besoins identifiés lors de la mission d’exploration d’ACTED dans la région Nord du Burkina Faso en février 2019, et en lien avec la stratégie d’ACTED d’opérationnalisation du « NEXUS humanitaire-développement » développée dans les principales zones de conflit du Sahel, ACTED entend apporter une réponse intégrée, inclusive et multisectorielle aux communautés locales vulnérables et déplacées de la région Nord, à travers trois blocs d’activités interconnectées :

  • Le renforcement des capacités et la mobilisation des organisations de la société civile (OSC) pour la mise en œuvre d’actions à impact rapide favorisant la résilience et la cohésion sociale
  • L’assistance technique aux acteurs institutionnels pour le renouvellement des plans de développement locaux grâce à une approche basée sur les territoires, et l’appui au maintien de l’accès aux services sociaux de base, notamment pour les populations les plus vulnérables
  • L’identification et le lancement d’actions prioritaires pour la stabilisation des communautés cibles, principalement dans les secteurs 1) de l’agriculture et de l’élevage ; 2) de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement ; 3) de la sécurité alimentaire et nutrition et 4) de l’éducation, notamment pour faire face à la fermeture croissante d’écoles de centres de formation en zone rurale dans cette zone.

Diversification géographique et approche régionale

Inquiet de la hausse de l’insécurité dans l’Est et le Sud-Ouest du pays, ACTED réfléchit également aux moyens de répondre à la dégradation du contexte socio-économique dans ces zones, capitalisant sur sa présence au Niger et en Côte d’Ivoire.

 

Donec mi, dictum Praesent id, vel, ut