République centrafricaine

Appui d’urgence en CCCM dans les sites de déplacés de Birao et mise en place du projet pilote MCCCM en Vakaga

République centrafricaine Zero Carbon
janvier 2021
juin 2021

Dans le cadre de ce projet, ACTED, en étroite concertation avec les autres acteurs humanitaires de Birao et avec le cluster CCCM, propose de relocaliser les ménages déplacés du site Chinois au sein du site Yata (nouveau site MINUSCA) et se positionnera en tant que gestionnaire de camp de ce dernier. Par ailleurs, les axes de la Vakaga restant inexplorés et étant très peu desservis par les acteurs humanitaires. ACTED propose de développer une approche du CCCM qui soit rapide, mobile et complémentaire à celle du RRM afin d’initier un dispositif répondant aux enjeux liés aux regroupements de personnes dans des sites informels sur les axes. Les équipes seront déployées dans des délais très courts afin d’apporter à des populations victimes d’un choc une première réponse ; un appui et des recommandations à travers une approche communautaire afin qu’elles puissent s’organiser, se structurer et faire face à leurs besoins. Par ailleurs, dans le cadre d’interventions dans des zones de désert humanitaire où le diagnostic initial soulèverait des besoins criants sans un positionnement RRM possible, ACTED veillera à la distribution de kits NFI grâce au stock de contingence de Birao et au pré-positionnement de kits à Bria au sein de l’unité de stockage gérée par ACTED.

Projets en cours

Aide alimentaire d’urgence et renforcement du secteur de l’élevage dans les déserts humanitaires du sud-est de la RCA

Aide alimentaire d’urgence et renforcement du secteur de l’élevage dans les déserts humanitaires du sud-est de la RCA

Construire des communautés résilientes et intégrées – Une aide d’urgence intégrée aux rapatriés touchés par le conflit, aux communautés d’accueil et aux personnes déplacées dans les « déserts humanitaires »

Action coordonnée pour une programmation multisectorielle dans les camps et en dehors des camps

Appui d’urgence aux localités à taux élevé de malnutrition du Mbomou