Réponse d’urgence

Quels défis ?

Chaque année, les conflits, l’insécurité et les catastrophes naturelles affectent des millions de personnes, détruisent les moyens de subsistance et sapent les bénéfices difficilement acquis du développement. Globalement, en 2018, 136 millions de personnes dans le monde auront besoin d’aide  et de protection humanitaire. En 2016, 65,6 millions de personnes ont été déplacées dans le monde à la suite de persécutions, de conflits, de violences ou de violations des droits de l’homme, ce qui représente 20 personnes forcées de fuir leur foyer chaque minute, le nombre le plus élevé jamais observé. Par ailleurs, la grande majorité des 812 millions de personnes souffrant d’insécurité alimentaire chronique et de malnutrition dans le monde en 2017 vivaient dans des pays touchés par des conflits.Les urgences peuvent rapidement bouleverser les capacités existantes des gouvernements et des communautés, et requièrent souvent une assistance externe immédiate pouvant répondre de façon rapide et efficace aux multiples besoins des populations affectées. Il y a en effet un écart grandissant entre les besoins en protection et en aide humanitaire des populations affectées par les crises, et la capacité des gouvernements et des acteurs humanitaires internationaux à répondre à ces besoins. Immédiatement après une catastrophe, la réponse et les activités d’urgence d’ACTED offre des solutions adaptées aux contextes dans le but de sauver des vies, d’assurer la sécurité des personnes et de répondre aux besoins de base des populations affectées, tels que des abris d’urgence, de l’eau et de la nourriture, en coordination étroite avec les acteurs/clusters pertinents.

Notre engagement

ACTED fournit une aide humanitaire aux populations affectées par les crises selon des principes d’impartialité et de non-discrimination afin de préserver leur droit de vivre dignement.

Notre action

  • Aide alimentaire et nutritionnelle ;
  • Fourniture d’abris d’urgence ;
  • Distribution de biens d’urgence non-alimentaires (Non Food Items, ou NFI) ;
  • Mise à disposition d’eau potable et d’installations sanitaires et promotion des bonnes pratiques d’hygiène;
  • Activités de protection, par exemple espaces adaptés aux besoins des enfants et des femmes ;
  • Gestion de camps de réfugiés et de déplacés internes ;
  • Logistique d’urgence ;
  • Appui aux institutions publiques et aux prestataires de services publics qui fournissent des services vitaux relatif notamment à l’eau, la santé et l’éducation ;
  • Appui aux systèmes de gestion de l’information pour un meilleur ciblage et une meilleure planification de l’aide d’urgence, en collaboration avec REACH.
libero Praesent odio porta. Nullam vulputate, commodo ante.