ACTED

ACTED passe au vert : mesurer

Mesurer notre impact global sur l’environnement

ACTED va mesurer son empreinte carbone au minimum tous les deux ans, en accord avec le protocole GHG, l’une des méthodologie les plus anciennes et des plus largement utilisées pour le reporting carbone.

Le protocole GHG différencie des types d’émissions en utilisant 3 champs d’application :

  • Le champ d’application 1 correspond aux émissions directes d’une organisation à travers ses propres installations ou ses actifs mobiles tels que les véhicules.
  • Le champ d’application 2 inclut les émissions indirectes que d’autres acteurs ont généré afin d’approvisionner l’organisation déclarante en énergie. La génération d’électricité, de chauffage et de  climatisation sont incluent dans ce champ.
  • Le champ d’application 3 couvre la chaîne d’approvisionnement de l’organisation dans son ensemble. Cela inclut l’aide apportée aux bénéficiaires, par exemple la distribution de nourriture ou d’autres biens, la construction ou la réhabilitation d’abris ou l’approvisionnement en eau potable.

Depuis 2017, ACTED mesure ces 3 champs d’application à travers la collection de données provenant de presque 250 lieux à travers nos pays d’interventions et notre siège.

Les résultats des obtenus via le protocole GHG seront publiés et rendus accessibles au public sur le site web d’ACTED.

ACTED mesure également l’impact environnemental de ses activités et projets en eux-mêmes à travers les Études d’Impact Environnemental et l’utilisation de l’outil NEAT+. D’ici 2023, ces études seront systématiquement mises en place pour tous les nouveaux projets ou les projets en cours.

Nous collaborons avec des acteurs locaux et internationaux pour veiller à ce que les processus et les outils de collecte de données soient approuvés et comparables, contribuant à faire émerger une base de données globale qui nous permette d’identifier les risques et les opportunités environnementales et d’agir en fonction de ceux-ci.