Skip to Content

actualité | 23 Septembre 2013 | | Development

Une gouvernance locale améliorée pour éviter les conflits

A la suite des tensions dans le sud du Kirghizistan en juin 2010, ACTED a commencé une cartographie socio-économique afin de mieux analyser les sources des tensions et des conflits. En plus des statistiques gouvernementales, le mécanisme d’alerte rapide de REACH contient des données collectées par ACTED au niveau des villages, afin de déterminer les sources de conflit dans les milieux ruraux. Des versions hors ligne de REACH sont disponibles en kirghize, en russe et ouzbek pour soutenir les autorités en leur donnant accès aux statistiques pour rationaliser le budget et les processus de décision.

ACTED a travaillé à l’expansion de la plateforme d’accès socio-économique de REACH en tant qu’outil de planification pour les autorités locales, avec le soutien de l’institut américain pour la paix.

Les représentants des autorités locales, des conseils du comté et des communautés locales de 36 municipalités ont été formés à une meilleure gouvernance et au système d’alerte et de cartographie REACH. Cholponbek, représentant de la municipalité de Lenina dans le sud de la région de Jalal-Abad, a été l’un des participants les plus actifs de ces séances : « Cette formation de quatre jours a été très intensive pour nous aider à surmonter les problèmes que l’on rencontre au quotidien, comme la manque de planification stratégique, des bonnes pratiques concernant le budget, la transparence et la redevabilité. » Les participants ont aussi appris comment utiliser l’outil de cartographie REACH afin d’identifier les tensions existantes ou possibles, et aussi comment écrire des propositions de projets pour faire face à ces besoins.

Identification des besoins communautaires afin de mitiger les conflits et de promouvoir la construction de la paix

Une partie intéressante de la formation a certainement été le module pratique d’utilisation de l’outil REACH, rapporte Cholponbek : « C’était très intéressant d’explorer et de comparer les indicateurs socio-économiques et les informations sur les tensions avec ce qu’on connaît du contexte ; ceci nous permet de faire des analyses plus fines. » Les autorités locales et les membres de la communauté ont identifié certaines priorités concernant les communautés et ont développé des propositions de mitigation dans le cadre de cette formation. Cholponbek a notamment identifié des problématiques propres à sa communauté et a proposé trois initiatives : l’ouverture d’un centre culturel dans son village afin d’avoir un espace de tolérance multiethnique pour les jeunes, la construction d’une ligne électrique pour les nouvelles communautés du village et la réhabilitation du centre culturel pour l’ONG locale pour les femmes Aruuzat.

Désormais, Cholponbek va commencer à chercher des opportunités de financement afin de mettre en œuvre ces initiatives et va mettre ses nouvelles connaissances à profit pour prévoir le budget de l’année prochaine. Les bénéficiaires ont aussi reçu des clefs USB contenant l’outil de cartographie hors ligne REACH ainsi que des cartes pour pouvoir les utiliser dans le cadre de leur travail.

Construction de la paix et gouvernance locale

Un forum national a aussi été organisé sur la base des principales conclusions de l'exercice de cartographie et de meilleures pratiques de gestion sur le rôle des collectivités locales dans l'atténuation des conflits. Cet événement a rassemblé des organisations locales et internationales, des décideurs et les acteurs intéressés. Cholponbek a également présenté ses trois idées de projets à ce Forum, en disant que « l'impact de ce projet est déjà visible dans le fait que les autorités, la société civile et des membres de la communauté sont prêts à travailler ensemble pour répondre au potentiel de conflit grâce à de meilleurs processus de décision ».