Skip to Content

actualité | 11 Septembre 2013 | Ouganda | Développement

Une foire agricole pas comme les autres

ACTED a organisé des réunions avec les autorités locales pour apprendre sur la réduction des risques de catastrophes.© ACTED

Après avoir soutenu les communautés frontalières du Kenya et de l’Ouganda pendant plus de deux ans, ACTED réunit les communautés et les autorités locales pour des foires leur permettant de partager et d’apprendre comment intégrer la gestion des catastrophes au niveau de la communauté dans les plans de développement et de contingence.

En conduisant le long de la frontière du Kenya et de l’Ouganda, un petit regard dans le rétroviseur rappelle l’aridité qui règne à l’extérieur. Des nuages de poussière rouge se lèvent vers le ciel, laissant une trainée orangée sur les buissons le long de la route. La plupart des gens ne se rappellent pas de la dernière fois qu’il a plu. Les terres arides du nord-est de l’Ouganda et du nord-ouest du Kenya semblent inhospitalières à première vue, mais les populations locales ont, pendant des milliers d’années, affiné leurs moyens de subsistance et adapté leur habitation. Cependant, avec la croissance démographique, le changement climatique et la dégradation de l’environnement, ces populations ne peuvent plus garantir leurs moyens de subsistance ni leurs capacités de résistance aux conditions climatiques de plus en plus erratiques et instables.

Afin d’aider à développer la résilience des communautés face aux sécheresses et autres chocs, ACTED a facilité la mise en place de structures locales et communautaires de gestion des catastrophes, de formations aux risques liés aux catastrophes et a soutenu la création d’activités favorisant le développement de la résilience. Au cours de l’année dernière, ACTED s’est concentrée sur le soutien aux communautés pour continuer à apprendre comment s’adapter à l’environnement et se préparer aux catastrophes et chocs.

Une gestion communautaire des catastrophes intégrée

Pour favoriser ce processus d’apprentissage exhaustif, ACTED a organisé 11 foires d’échanges de connaissances fin juin 2013, afin de rassembler les membres du comité communautaire de gestion des catastrophes, des membres de la communauté et des représentants officiels techniques et politiques locaux. Pendant trois jours, chaque forum a permis aux participants d’identifier les aspects de leur connaissance qui pouvaient bénéficier du soutien de responsables techniques et ont reçu des formations participatives pas les responsables techniques sur des sujets comme la production agricole, la gestion de bétail, l’usage de médicaments pour les animaux et le marketing pour le bétail et l’agriculture. De plus, les foires ont permis aux participants d’échanger sur leurs activités et leur expérience avec les représentants locaux (au niveau du district et du village) afin de plaider pour l’inclusion de la gestion communautaire des catastrophes dans les plans de développement et de contingence au niveau du district.

« J’ai vraiment apprécié la foire » raconte Milka, l’un des participants ; « elle m’a permis d’apprendre des techniques agricoles modernes du représentant technique et d’informer le représentant local des défis que nous rencontrons. » ACTED va continuer à travailler avec les communautés et les autorités locales pour davantage intégrer le travail des communautés en termes de gestion des catastrophes et à les intégrer dans les plans officiels, avec le soutien du Service d’aide humanitaire et de protection civile de la Commission européenne.