Skip to Content

actualité | 23 Novembre 2017 | Ukraine | Urgence

Ukraine : un appel à la mobilisation d’urgence pour les populations oubliées du Donbass

Des milliers de morts, des déplacements importants de population, une situation alimentaire très inquiétante et des services de base plus que précaires. C’est l’histoire d’une crise oubliée, une crise aux portes de l’Union européenne : le Donbass, dans l’est de l’Ukraine.

Des besoins humanitaires en hausse constante

Après près de quatre ans, les hostilités dans l’est de l’Ukraine ont déjà tué 10 000 personnes, dont 3000 civils, et précipité quatre millions de personnes dans la crise humanitaire. Les populations vivant le long de la ligne de contact, la ligne de séparation entre les zones sous contrôle gouvernemental et celles sous contrôle des séparatistes, souffrent un peu plus chaque jour, invisibles et absentes de la scène médiatique internationale.

Les tentatives répétées de mise en œuvre du protocole de Minsk, signé par les parties prenantes au conflit en 2014 pour mettre en place un cessez-le-feu dans la région du Donbass, n’ont donné que très peu de répit aux populations, d’un côté comme de l’autre de la ligne de contact. Chaque jour, une quarantaine d’incidents liés au conflit armé sont enregistrés dans la seule bande de 10 km qui s’étend le long de cette ligne.

Cette crise prolongée reste pourtant largement ignorée, tandis que les besoins humanitaires continuent d’augmenter de jour en jour. « La situation de millions de personnes ne fait qu’empirer », témoigne Sébastien Lambroschini, directeur de la mission Ukraine d’ACTED. Les populations se retrouvent en situation de vulnérabilité de plus en plus extrême, le clivage politique s’accroît, les services de base s’effondrent. 1,2 million de personnes sont actuellement en situation d’insécurité alimentaire, dont 176 000 personnes en situation d’insécurité alimentaire grave.

Quelque 700 000 personnes traversent la ligne de contact chaque jour. Le conflit dans l’est ukrainien a ainsi causé le déplacement de plus d’1,6 million de personnes, un des chiffres les plus élevés en Europe depuis la Deuxième Guerre Mondiale.

Renforcer la coopération humanitaire dans le Donbass

Présente en Ukraine depuis 2015, ACTED, en collaboration avec IMPACT et REACH, s’est associée à ses partenaires People in Need (PIN), Action contre la faim (ACF) et Médecins du Monde/Doctors of the World UK dans le cadre du consortium ACCESS pour renforcer l’accès à l’aide humanitaire dans l’est de l’Ukraine, notamment en matière d’accès aux soins, de sécurité alimentaire et d’accès aux moyens d’existence.

« Les combats, le blocus commercial, les perturbations de l’accès aux services de base : tout a contribué à accroître les vulnérabilités des populations. Cette crise a lieu aux portes de l’Union européenne, dans les zones affectées par le conflit dans l’est de l’Ukraine où aujourd‘hui même, par exemple, 1,2 million de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire - dont 176 000 souffrent d’insécurité alimentaire grave », a déclaré Šimon Pánek, président de People in Need, l’ONG qui coordonne le consortium ACCESS.

Une action d’urgence pour les populations du Donbass

Face à une situation humanitaire qui se dégrade de jour en jour, les perspectives de solutions rapides et pérennes semblent particulièrement infimes. En cause : l’impasse diplomatique, la réduction des financements humanitaires, la trop lente reprise des investissements. Et surtout, d’après une déclaration commune des ONG membres du consortium, une attention insuffisante des acteurs, nationaux et internationaux, aux besoins et aux difficultés auxquels font face les populations du Donbass.

Les négociations initiées jusqu’à présent n’ont pas donné lieu à des avancées politiques majeures. En parallèle, les financements de l’aide humanitaire restent à des niveaux extrêmement bas, avec seulement 27,6% du plan de financement humanitaire pour l’Ukraine pourvu en 2017.

Avec le soutien de la Commission européenne, le consortium a été à l’initiative d’une conférence internationale rassemblant ONG locales et internationales, représentants de la société civile, agences des Nations Unies et de l’Union européenne, bailleurs, gouvernements et autres représentants politiques à Berlin le mercredi 22 novembre 2017, pour donner une voix à une situation dramatique pourtant oubliée et absente de la scène médiatique. Et surtout exhorter les parties impliquées dans le conflit, la communauté internationale et les acteurs humanitaires à prendre toutes les mesures possibles pour répondre aux besoins des populations du Donbass et s’efforcer d’engager un dialogue commun vers des solutions réalistes pour sortir de cette crise.

Sans une action d’urgence et un engagement concret à tous les niveaux, la situation humanitaire dans le Donbass ne semble destinée qu’à s’envenimer davantage.

ACTED reste mobilisée sur le terrain en soutien aux populations du Donbass.