Skip to Content

La sécurité alimentaire renforce la paix dans la région de Mandera, au Kenya.

L’insécurité alimentaire peut directement ou indirectement mener à l’apparition de conflits. Ainsi, soutenir les moyens de subsistance des communautés et favoriser l’accès à l’alimentation constitue une priorité de première urgence.

Depuis la fin 2014, les équipes d’ACTED ont priorisé la prise en compte des situations de crises dans le cadre de projets visant à faciliter l’accès à l’alimentation pour les populations touchées par les conflits dans la région de Mandera, au Kenya. L’instabilité de la région, alimentée par des conflits inter-ethniques entre les clans Garre et Dagodia, s’est retrouvé au centre de l’attention médiatique internationale. Ces tensions ont entrainé un déplacement massif d’un nombre important de communautés, avec des pertes humaines quotidiennes. Ces évènements se déroulent dans un contexte de faibles pluies saisonnières qui compromettent les moyens de subsistance et l’accès à l’alimentation.

Afin d’apaiser les tensions dans la région, ACTED a mis en place une initiative d’urgence en faveur de la sécurité alimentaire ciblant les leaders et les membres communautaires des deux clans opposés. En adoptant cette démarche d’inclusion des deux communautés, cette initiative a non seulement contribué à la lutte contre l’insécurité alimentaire mais elle a également permis de rétablir la paix dans la région. En effet, depuis sa mise en place, le nombre de heurts liés aux conflits a fortement baissé.

 

Distribution de denrées alimentaires dans a ville de Rhame à Mandera.