Skip to Content

actualité | 04 Août 2017 | Mali | Urgence

Relèvement et résilience des populations de la région de Ménaka

Fadimata exerce son travail dans son Atelier. Elle reçoit une cliente pour coudre leur vêtement.

L’évolution des moyens d’existence se dégrade au Mali notamment dans les régions du centre et du nord du pays. En effet, 47,2% de la population malienne vit aujourd’hui sous le seuil de pauvreté avec moins de 2$ par jour. Plus particulièrement, le nord Mali continue à faire face à une crise multidimensionnelle et complexe depuis 2012, avec une situation inquiétante pour ses populations.

ACTED a mis en œuvre des projets à long terme pour relancer l’activité économique du nord du Mali à travers des formations professionnelles.

La formation professionnelle pour le relèvement économique des ménages

Fadimata, 30 ans, mariée et mère d’un garçon de 5 ans, fait partie des 32 jeunes sélectionnés en 2015 pour suivre des formations auprès des maitres artisans dans le cercle de Ménaka dans le cadre d’un projet de cohésion sociale d’ACTED financé par la coopération suisse (SDC). Ainsi elle a pu suivre une formation en coupe couture de trois mois du 1er juin au 31 août 2015. Elle raconte ce que cette formation lui a apporté.

« J’ai quitté l’école pendant ma neuvième année pour me consacre à la cuisine pour des particuliers afin de subvenir aux besoins de ma famille. Aujourd’hui, grâce à la formation professionnelle en coupe couture financée par ACTED, je gagne ma vie, gère mon commerce, et fais vivre ma famille » raconte Fadimata.

Au total, 32 jeunes ont fini ces formations et ont bénéficié des kits d’installation d’une valeur de 75 000 FCFA pour permettre leur insertion professionnelle dans le marché du travail.

En 2016, ACTED a continué son intervention en cohésion sociale et renforcement des moyens d’existence grâce au soutien de la SDC. Suite aux suivis d’ACTED avec les jeunes ayant reçu des formations professionnelles en 2015, Fadimata est sélectionnée pour un renforcement de capacités dans un centre spécialisé dans la ville de Gao pendant trois mois de novembre 2016 à janvier 2017 en même temps que cinq autres jeunes bénéficiaires.

Durant leur séjour à Gao, les jeunes les dépenses du quotidien (nourriture,…) et les frais de transport aller/retour sont pris en charge pendant la période de la formation. A l’issue, chacun reçoit une attestation et un ensemble de matériels d’une valeur de 250 000 FCFA pour leur permettre de s’installer à leur propre compte.

Fadimata nous explique « Aujourd’hui, grâce à ACTED je vais pouvoir reconstruire ma vie. Je suis très heureuse avec mon nouveau travail, je vais pouvoir m’occuper de moi et de mon enfant. Je remercie ACTED de m’avoir permis de créer ma propre entreprise et d’être ainsi utile à ma famille et à ma commune. ».