Skip to Content

Répondre aux besoins des ménages affectés par les conflits en Libye

Depuis le début de la crise libyenne, environ 430 000 personnes ont été contraintes de quitter leur foyer. La région de Cyrenaica, à l’est de la Libye est particulièrement touchée par les opérations militaires, Benghazi étant l’une des villes les plus touchées, qui est également la principale destinataire des personnes déplacées (IDP).

Pour aider les ménages vulnérables à subvenir à leurs besoins fondamentaux, ACTED mène, depuis septembre 2015, un programme d’aide multifonctionnelle en espèces. Avec le soutien d’ECHO, le programme avait visé 2000 ménages dans la région de Cyrenaica. Compte tenu de leurs nombreuses disparités, les besoins diffèrent d’un ménage à l’autre. À cet égard, le programme d’aide en espèces vise à offrir aux personnes déplacées (IDP) la flexibilité nécessaire pour leurs dispositions individuelles, leurs préférences et les changements de circonstances imprévisibles. Chaque bénéficiaire avait reçu un transfert de 200 LD (l’équivalent de 135 euros). Les bénéficiaires les plus vulnérables ont reçu deux ou trois transferts chacun.

Le programme ciblait les grandes villes ainsi que les plus petites de la région de Cyrenaica, étant donné que les habitants des petites villes sont susceptibles de recevoir moins d’aide en raison de problèmes logistiques et d’accès. Les personnes déplacées les plus vulnérables dans ce domaine d’intervention ont été identifiées et sélectionnées au moyen d’un indice de vulnérabilité. Jusqu’à 4000 transferts ont été effectués au cours du projet et 2000 ménages ont reçu leur transfert en espèces à la fin juillet 2016.

Dans le cadre du projet, ACTED a bénéficié de la coopération et du soutien de LibAid et du Conseil municipal de Benghazi, qui a facilité les distributions. Une évaluation multisectorielle des besoins a également été réalisée, en partenariat avec REACH, afin de fournir des informations pour élaborer le plan de réponse aux besoins humanitaires en Libye.