Skip to Content

actualité | 09 Janvier 2017 | Thaïlande | Urgence

Préparer le retour : ACTED met en place des formations professionnelles pour les réfugiés birmans en Thaïlande

Un atelier de réparation de motos employant des stagiaires dans le cadre du programme de formation professionnelle d'ACTED - ACTED Thaïlande, 2017

Depuis janvier 2015, ACTED en Thaïlande met en œuvre son deuxième programme de formation professionnelle pour les réfugiés dans les camps situés dans la province thaï de Mae Hong Son, à la frontière avec le Myanmar. L’action vise les réfugiés vivant dans les camps de Ban Mae Nai Soi et Ban Mae Surin, dont la plupart ont fui l’État de Kayah au Myanmar, situé juste de l’autre côté de la frontière, quelque 30 ans plus tôt. D’après les estimations du HCR fin 2016, plus de 12 400 réfugiés vivraient actuellement dans ces deux camps, et devront bientôt commencer à envisager leur avenir : la situation au Myanmar continuant de se stabiliser, la possibilité d’un retour se précise.

Le programme de formation professionnelle mis en place par ACTED fournit les compétences nécessaires pour bénéficier d’un revenu suffisant à leurs besoins au Myanmar. En permettant aux réfugiés d’être autonome, le programme, financé par l’Union européenne, garantit la préparation des réfugiés au retour. Jusqu’à présent, plus de 1000 réfugiés birmans ont pu participer aux formations, développer leurs compétences lors d’ateliers spécifiques et participer à des séances d’information sur les possibilités de retour au Myanmar ou de réinstallation en Thaïlande ou dans un pays tiers.

Pour garantir l’impact de ces formations professionnelles, ACTED propose également des stages de huit semaines à 150 diplômés avec des employeurs du secteur privé, au Myanmar et en Thaïlande. ACTED propose également des subventions au développement de petites entreprises pour soutenir les projets entrepreneuriaux de ces 150 diplômés, le démarrage de leur activité et l’élaboration de leur plan de développement.

Un impact positif sur l’économie locale

Monsieur Dar Soe est lui-même diplômé de la formation de réparation de mobylettes mise en place au lycée public et technique de Loikaw, à laquelle ACTED a contribué, et qui a permis à Monsieur Dar Soe de lancer son propre atelier de réparation. Il a collaboré avec ACTED en proposant des postes de stagiaire depuis le début de l’année 2016. D’après son expérience, les stages ont un impact positif sur l’économie. Il affirme qu’avoir des stagiaires permet à son atelier d’effectuer des réparations plus rapidement et a également accru la confiance des habitants. Même si Nye Day n’est qu’à la moitié de son stage, Monsieur Dar Soe le voit déjà évoluer et s’améliorer, et est très satisfait du travail qu’il accomplit. Les collègues de Nye Day sont aussi heureux de l’avoir dans leur équipe, et attestent de ses connaissances dans le partage d’expériences et dans la résolution de problèmes.

Le stage a fourni des opportunités de développement pour l’entreprise et pour Nye Day, et donne à Monsieur Dar Soe l’envie de poursuivre ces stages en collaboration avec ACTED. Nye Day, quant à lui, est reconnaissant de l’opportunité professionnelle dont il bénéficie, et des compétences supplémentaires qu’il a acquises. II est maintenant déterminé à quitter le camp de réfugiés et à trouver du travail en ville, une fois son stage terminé.