Skip to Content

actualité | 05 Juillet 2013 | Côte d'Ivoire | Réhabilitation

Pour des pratiques d’hygiène durables à Abidjan

Les enfants de Sagbé vivent dans des conditions précaires, avec une forte prévalence de maladies hydriques.

ACTED a démarré les activités d’un projet d’assainissement intégré et durable auprès des ménages vulnérables et d’un groupe scolaire dans 3 quartiers précaires du district d’Abidjan, Côte d'Ivoire. Ce projet vise à améliorer les conditions sanitaires des populations vulnérables de ces trois quartiers d’Abidjan avec un accès durable à l’assainissement et la promotion de bonnes pratiques d’hygiène, avec le soutien de la Commission européenne.

La simple traversée du quartier de Kennedy Clouetcha dans la commune d’Abobo donne un aperçu de la réalité des conditions de vie des habitants et de leurs difficultés quotidiennes : exposition aux maladies hydriques due au manque d’assainissement, absence de système fiable de gestion des eaux usées et des ordures ménagères, insalubrité chronique des rues, etc.

Pour faire face à ces besoins sanitaires, ACTED a décidé de s’engager, avec son partenaire l’Agence Panafricaine Intergouvernementale pour l’Eau et l’Assainissement pour l’Afrique (EAA), pour apporter des solutions intégrées et durables à ces problèmes. ACTED s’est mobilisée pour contribuer à l’amélioration des conditions d’assainissement et d’hygiène de 2 quartiers dans la commune d’Abobo et un quartier dans la commune de Yopougon, dans le cadre d’un vaste projet de trois ans.

Il s’agit de mettre en place un système complet et durable d’assainissement comprenant la collecte et gestion des excrétas avec l’implantation de plus de 300 latrines de type « Ecosan » au sein des ménages pour 150 cours communes et 8 au sein du groupe scolaire Clouetcha avec un dispositif de lavage des mains pour l’ensemble, l’évacuation et l’épuration des eaux usées ménagères grâce à la fourniture de 150 lavoirs et d’un Réseau d’Egout à Faible Diamètre (ReFaiD), l’appui à la pré-collecte des ordures au cœur des quartiers, ainsi qu’un ensemble d’activités de promotion de l’hygiène.

Les techniques « Ecosan » utilisées sur ce projet répondent de manière innovante à un besoin réel en matière d’hygiène en milieu urbain et à moindre coût.

Une approche centrée sur la participation communautaire

Les activités de construction se feront avec l’implication de 13 500 membres issus de la communauté locale, avec les populations des quartiers bénéficiaires et seront accompagnées de sensibilisations et de formations, afin de renforcer les capacités des acteurs clefs de la société civile.

Ce projet s’inscrit dans la dynamique initiée depuis 2012 par les partenaires institutionnels, nationaux et internationaux, afin de participer activement au Programme National de Développement de la Côte d’Ivoire (PND 2012 – 2015).

Lors de la cérémonie officielle de lancement qui s’est déroulée en deux temps dans les quartiers de Kennedy Clouetcha et Sagbé (commune d’Abobo), un proverbe africain a été cité : « l’éléphant meurt mais ses défenses demeurent ». Cela signifie qu’il faut maintenant faire place à l’action et que les populations deviennent les acteurs principaux du développement de leur quartier afin de rendre meilleures leurs conditions de vie.