Skip to Content

actualité | 23 Avril 2013 | Pakistan | Réhabilitation

Un potager pour une meilleure sécurité alimentaire dans le Sindh

Choti et son nouveau potager. © ACTED

En 2011, de graves inondations ont touché des millions de personnes dans le Sindh, au Pakistan. De nombreuses personnes ont vu leur maison détruite et ont depuis eu des difficultés à trouver les moyens pour se reconstruire. ACTED a lancé un projet d’aide en termes d’abris et de sécurité alimentaire avec des distributions de kits de cuisine et de jardinage, des abris, ainsi que des plants d'arbres pour les aider à se reconstruire.

Choti est une veuve vivant dans l'un des 23 districts du sud du Sindh, au Pakistan, qui a été dévasté par les inondations de l'été 2011. Selon une évaluation multisectorielle des besoins, le gouvernement pakistanais et la communauté humanitaire estiment que plus de 5 millions de personnes ont été touchées, et près de 1,8 million de personnes ont été déplacées dans la province. Environ 50% des personnes touchées étaient des enfants, et 25% étaient des femmes adultes.

Près de 90% des personnes déplacées sont maintenant retournées là où elles vivaient avant l'inondation ; la plupart trouvant leurs maisons et leurs terres détruites. Avant les inondations, Choti vivait dans sa propre maison avec ses huit enfants et subvenait à ses besoins grâce à ses cultures, mais a été forcée de vivre sur le bord de la route pendant des semaines lorsque son village a été inondé. Elle s’est retrouvée sans maison et sans source de revenus à la suite de cette catastrophe

Après l'urgence, le relèvement rapide

Choti et d’autres villageois ont été pris en charge par ACTED dans le cadre d’un projet d’aide en termes d’abris et de sécurité alimentaire. ACTED a mis en œuvre divers projets, dont une réponse rapide consistant notamment de la réhabilitation des infrastructures communautaires par le biais d’activités de travail contre paiement ou de vivres contre travail. Des abris adaptés au contexte local ont aussi été fournis, ainsi que des outils de jardinage, de cuisine et des plants d'arbres, accompagnés de formations adaptées. Ces différentes activités ont été réalisées dans le cadre d'un projet financé par USAID.

Choti a été choisie comme bénéficiaire en raison de son niveau de vulnérabilité par l'organisation communautaire qui a été créée pour aider à sélectionner les bénéficiaires de son village. Elle a reçu un kit de jardinage et des outils et a bénéficié de formations aux meilleures pratiques agricoles, visant à encourager une approche durable de la plantation et de la production alimentaire. Choti a été en mesure de réduire son insécurité alimentaire en cuisinant les légumes de son jardin et elle gagne désormais assez d'argent pour subvenir aux besoins de son ménage. Lorsqu’on lui a demandé comment son mode de vie a été affecté à la suite de l'intervention d'ACTED, Choti a souligné l'apprentissage de techniques agricoles modernes, la préparation des cultures, la semence des graines et les techniques de culture de légumes améliorée et durable. Choti s’est réjouie d’être «désormais en mesure de développer et d'utiliser mes propres légumes, et j'ai assez pour subvenir aux besoins de ma famille et les vendre. »