Skip to Content

actualité | 24 Mars 2015 | Centrafrique |

Point de situation : la crise humanitaire en RCA

Ces jeunes ont désormais un emploi et participent à l'élargissement d'une route menant à Bangui

 

Deux ans après le début de la crise en cours en RCA, la situation humanitaire continue à se détériorer, affectant ainsi plus de la moitié de la population du pays : plus de 2,7 millions de personnes ont encore besoin d’assistance humanitaire d’urgence et plus de 850 000 personnes sont toujours déplacées à l'intérieur du pays.

Quelle est notre réponse depuis 2013 ?

Des activités d’urgence (construction d’abris d'urgence, de latrines, et de douches, collecte des déchets et des ordures sur les sites de déplacés) à la relance économique (formation aux activités professionnelles et accès à des emplois d’urgence pour occuper les jeunes et pour les personnes les plus vulnérables), en passant par la relance agricole (distributions de semences, outils et vivres aux ménages vulnérables, soutien aux activités de maraichage), ACTED a mis en place de nombreuses activités depuis 2013 afin de répondre à cette crise humanitaire et soutenir les plus vulnérables.

Plus de 3500 maisons ont également été reconstruites en 2014 afin de soutenir les populations dont les habitations ont été ravagées lors des conflits. ACTED a par ailleurs continué de réparer et de reconstruire les écoles, les centres de santé et les points d’eau communautaires, afin de s'assurer que toutes les populations vulnérables puissent accéder au soutien humanitaire et qu'aucune communauté ne se retrouve isolée.

Nos actions tournées vers le futur en 2015

En 2015, les activités d’ACTED pour soutenir les plus vulnérables se poursuivent afin de soutenir les populations dans leur retour vers Bangui, en continuant la reconstruction des maisons et en favorisant l'accès des jeunes aux emplois et donc à une source de revenus. En milieu rural, nos équipes soutiendront également le retour des populations vers les zones rurales tout en mettant en place des activités pour renforcer leurs capacités à reconstruire leurs vies.

Activités de travail contre rémunération pour les jeunes à Bangui

Collecte de déchets sur les sites de déplacés