Skip to Content

Mossoul : mobilisation humanitaire d’ACTED en prévision du déplacement imminent de 200 000 personnes

Erbil, le 14 octobre 2016 – L’attaque militaire de Mossoul, la deuxième ville d’Irak, se prépare et devrait conduire au déplacement de centaines de milliers de civils. « Les organisations humanitaires sur place se préparent à une première vague de 200 000 personnes qui fuiront la ville quand les combats commenceront. Et ce n’est que le début : la population à Mossoul est estimée à plus de 1,5 million d’habitants », alerte Raphaël Capony, directeur pays de l’ONG ACTED, depuis Erbil.

« Notre équipe de 180 personnes est déjà sur le terrain dans les zones après la ligne de front et se préparent à ce qui devrait être un afflux massif et très certainement soudain : les familles vont traverser les zones de combats pour trouver refuge dans les zones au nord, à l’est et au sud de Mossoul », soit au sud de Dohuk, à l’ouest d’Erbil et à Al Qayyarah. Ces populations auront besoin d’une aide humanitaire immédiate pour couvrir leurs besoins élémentaires : des premières équipes leur fourniront des rations alimentaires d’urgence une fois les habitants de Mossoul en sécurité, ainsi que de l’eau et des kits de première nécessité, avant de les diriger vers des camps qui sont en train d’être mis en place. Pour l’heure, cinq camps répartis en retrait de la ligne de front viennent d’être mis en place avec une capacité d’accueil de 150 000 personnes.

Le Directeur général délégué d’ACTED, Frédéric de Saint-Sernin, précise les contours de ce qui devrait être « l’une des plus grosses urgences humanitaires en 2016 : c’est 150 personnes qui vont rejoindre le dispositif en place. Nous venons de mettre en place deux entrepôts où nos équipes de logisticiens stockent des tentes et des kits par milliers. Nous étions mobilisés sur Haïti et nous nous apprêtons à répondre à une nouvelle urgence d’ampleur au moins équivalente. Mais contrairement à Matthew, cette urgence est, elle, prévue et organisée par la communauté humanitaire sur place depuis des mois : un tel niveau de préparation est sans précédent de mémoire d’humanitaire. C'est une ville entière qui pourrait se vider de ses habitants, soit jusqu'à 1,5 million de personnes qui vont fuir en vagues massives et passer la ligne de front. Et on ne sait pas dans quel état on va les accueillir… ».

ACTED est déployée sur toutes les routes de fuite (exit routes) au nord et à l’est de Mossoul et pourra soutenir les populations trouvant refuge dans les nombreux camps qui verront certainement le jour dans les semaines à venir avec distributions de nourriture, de kits d’hygiène et autres biens de première nécessité, et va contribuer à la distribution d’eau potable, l’assainissement ainsi que le renforcement des abris et des tentes qui attendent les déplacés à venir. Des programmes de protection des enfants seront également mis en œuvre, des activités menées dans le pays par l’ONG depuis plus de quatre ans.

Téléchargez le communiqué de presse

ACTED en Irak

ACTED est présente en Irak depuis 2004 et mène aujourd’hui des programmes dans 15 régions. Depuis 4 ans notre équipe de 350 personnes est mobilisée en réponse à la crise des réfugiés syriens et des déplacés irakiens, en particulier dans la Région du Kurdistan irakien, où ACTED intervient auprès de 1,5 million de personnes. Notre approche multisectorielle vise à répondre aux besoins des populations déplacées internes et des réfugiés en assurant leur protection, en leur fournissant une aide alimentaire vitale ainsi que des abris, des biens non alimentaires de première nécessité, et en améliorant l’environnement d’accueil à l’intérieur et en dehors des camps grâce à des activités de gestion des infrastructures et d’accès à l’eau, à l’hygiène et à l’assainissement.

***

Contacts presse

A Paris

Adrien Tomarchio | 06 85 91 28 62 - 01 42 65 61 40 | adrien.tomarchio@acted.org

Silvia Icardi | +33 (0)1 42 65 61 27 | silvia.icardi@acted.org