Skip to Content

actualité | 21 Août 2017 | Jordanie | Réhabilitation

Du jardinage domestique au soutien des femmes rurales en Jordanie

Il ne fait aucun doute que les femmes rurales en Jordanie jouent un rôle essentiel en contribuant au revenu de leurs ménages et en améliorant la qualité de vie de leurs familles et de leurs enfants. Dans certaines parties du nord de la Jordanie, plus de 50% de la population féminine sont agricultrices, et chaque jour, ce chiffre continue de croître.

Dans une série d'initiatives communautaires dans la municipalité de Balama’a, dans le cadre du projet LEADERS financé par l'UE, ACTED aide les femmes à acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour réussir dans le secteur agricole. Le 17 juillet, ACTED, en collaboration avec la communauté de Balama'a, a organisé une journée de formation théorique et pratique pour les projets agricoles à domicile.

Une participante, Soafah, a déclaré: « Ce jour de lformation m’a fait comprendre l'importance de l'agriculture familiale, ses avantages environnementaux, économiques et pour la santé. Après cette session, je suis vraiment convaincue que faire cultiverles produits à la maison est beaucoup moins cher que de les acheter, et aussi plus respectueux de l'environnement. » Soafah a exprimé « ses remerciements à tous ceux qui ont assisté, contribué, participé et organisé cette journée », et espère que l’événement se répètera de sorte que plus de femmes puissent y assister.

La session de formation a réuni 34 femmes de tous âges de toute la municipalité de Balama'a. Il a encouragé les femmes à lancer leurs propres projets de jardinage domestique et a permis d’instaurer une discussion ouverte sur l'importance du jardinage domestique pour atteindre l'autosuffisance, fournir des aliments nutritifs aux enfants et aux familles et atténuer les effets négatifs du changement climatique. Plus tard dans la journée, les participantes ont participé à une séance de formation pratique en extérieur, leur permettant de mettre en application les techniques agricoles durables apprises.

Une autre participante, Fatima, a expliqué combien elle a apprécié la séance de formation et ce qu'elle a appris : « J'ai particulièrement apprécié l'accent mis sur l'éducation des femmes dans ce secteur, en raison de leur importance dans la construction de la communauté. De mon point de vue, et comme je l'ai compris à partir des opinions de mes collègues, cela profitera grandement à la communauté dans son ensemble lorsque nous pourrons appliquer ce que nous avons appris de cette formation. Nous pourrons produire des aliments sains et nutritifs pour toute la communauté qui seront moins chers que de les acheter sur le marché ».

ACTED prévoit déjà de mener une deuxième session pour faire bénéficier de ce projet à encore plus de femmes de la municipalité.