Skip to Content

actualité | 27 Décembre 2016 | Haïti | Urgence

Haïti : encore près de 1000 familles à Jérémie hébergées en abris d’urgence

Avant le passage de Matthew, les habitants des zones côtières les plus à risque de la commune de Jérémie (Markandal, La Pointe, Camagnol, Derrière Industriel, Békye, Platon) ont été évacués dans des écoles de la ville, réquisitionnées par les autorités municipales pour servir d’abris d’urgence. Depuis le 3 octobre 2016, veille du passage ravageur de l’ouragan Matthew sur la Grand’Anse, plusieurs milliers de familles sont installées dans les salles de classe du Lycée Nord Alexis, du Lycée de Jeunes Filles, de l’école de Saint Martin de Porrès et de l’École professionnelle de Jérémie.

Aujourd’hui, à près de trois mois de l’ouragan, quelque 1000 familles vivent toujours dans ces abris-écoles. Pour beaucoup d’entre elles, elles ont perdu leur maison et n’ont pas d’endroit où aller. Pour d’autres, leur maison a été endommagée par l’ouragan et nécessite des réparations sérieuses avant de pouvoir retourner y habiter.

De la nourriture et des kits de biens essentiels distribués aux familles

Peterson, chef d’équipe pour les distributions d’urgence dans ces abris-écoles, revient tout juste avec son équipe d’une distribution de kits d’hygiène et d’aliments aux familles installées dans le Lycée Nord Alexis.

Les équipes ont distribué des kits d’hygiène (contenant savons, brosses à dents, etc…) et des kits de cuisine avec des ustensiles de base pour pouvoir cuisiner, fournis par l’OIM, ainsi que des couvertures. Elles distribuent également des sacs de riz, de pois et de l’huile, fournis par le Programme alimentaire mondial (PAM). Ces sacs d’aliments permettent aux familles d’avoir jusqu’à deux mois de nourriture. Depuis le passage de l’ouragan, environ 20 distributions ont été organisées dans ces abris-écoles.

Les kits, les bâches, les couvertures et les sacs de nourriture sont stockés dans un entrepôt, puis acheminés vers les sites. Les opérations dans les abris-écoles sont mises en place et organisées en lien étroit avec la Protection civile haïtienne.

En parallèle, les équipes identifient les maisons d’origine des familles hébergées dans les abris d’urgence. Les familles dont les maisons ont été endommagées reçoivent des bâches qui leur permettront de réparer leur maison et ainsi de retourner chez eux.

Aujourd’hui, près de 1000 familles vivent encore dans ces abris-écoles dans des conditions précaires.