Skip to Content

Gros plan sur le district de Katmandou, un an après les tremblements de terre

ACTED Népal : Katmandou, le 29 avril 2015, quatre jours après le premier séisme

Située à moins de 80km de l’épicentre d tremblement de terre du 25 avril 2015, la vallée de Katmandou a été particulièrement touchée par la catastrophe.

Arrivées seulement deux jours après le séisme, les équipes d'urgence d'ACTED se sont mobilisées dans la vallée de Katmandou. Dans les premières semaines de l’urgence, 16 camps provisoires ont été installés dans la vallée, et, face à des conditions météo particulièrement défavorables, la priorité a donc été d’abriter la population en distribuant des abris d’urgence (tentes, bâches et des kits de construction d’abris). 2000 bâches ont ainsi pu être distribuées. Une aide aux moyens de subsistance et à l’agriculture a également été mise en place, dont 4600 personnes ont pu bénéficier depuis 2015. 300 personnes ont aussi participé aux activités de travail contre paiement dans le district de Katmandou.

Depuis les premiers jours de la catastrophe, les médias et l’aide internationale se sont surtout concentrés sur la capitale. Les équipes d’ACTED, basées à Katmandou, ont très rapidement mis en place leurs interventions de soutien hors de la capitale dans les zones isolées, difficiles d’accès et oubliées par l’assistance humanitaire, comme à Solukhumbu ou Dolakha, districts situés plus en altitude. Pour atteindre certaines zones isolées comme dans le district de Dhading, les équipes basées à Katmandou ont immédiatement effectué des allers-retours en hélicoptère pour distribuer plusieurs centaines de kits d’abris. ACTED a également travaillé avec des sherpas lors de plusieurs interventions afin qu’ils aident les équipes à identifier les itinéraires plus sûrs. Ils ont également permis de distribuer des articles de première nécessité directement aux familles qui vivent dans des zones qui ne peuvent même pas ne sont accessibles ni par route, ni par hélicoptère, en raison des reliefs trop escarpés.