Skip to Content

actualité | 11 Août 2015 | Myanmar | Urgence

De graves inondations au Myanmar

Point de situation 11 Août 2015

Les inondations au Myanmar ont tué plus de 100 personnes et affecté 1 016 167 personnes. 122 200 familles ont du fuir leurs foyers et 15 000 maisons ont été endommagées ou détruites. Ces estimations vont probablement augmenter dans les jours à venir au fur et à mesure que plus des zones deviennent accessibles et que plus d’information soit ainsi disponible.

486 000 hectares de terres agricoles inondées

486 000 hectares de terres cultivables ont été inondées et l’eau salée a gravement abimé les récoltes de riz. Une des plus grandes préoccupations est la contamination de l’eau, puisque la plupart des villages utilisent l’eau des étangs comme eau potable et que beaucoup d’étangs ont été inondés et contaminés.

Combler le manque d’informations sur les besoins des populations

10 jours après les inondations, l’information sur les populations affectées dans les 4 états et sur leurs besoins n’est toujours pas à jour ni confirmée à cause de la difficulté d’accès à ces zones. Pour combler ce manque d’informations, ACTED est en train d’évaluer les besoins dans les zones les plus dures d’accès. Selon les informations récoltées, ACTED distribuera une aide d’urgence tout en encourageant au plus vite la réhabilitation, notamment le rétablissement des moyens de subsistance (aide aux agriculteurs, distribution de graines etc.).

Point de situation 6 Août 2015

Les inondations qu’a provoquées la mousson au Myanmar ont tué plus de 69 personnes et affecté 259 000 personnes. 39 474 familles ont du fuir et abandonner leurs foyers. Ces estimations vont probablement augmenter dans les jours à venir au fur et à mesure que plus des zones deviennent accessibles et que plus d’information soit ainsi disponible. Le haut niveau des eaux et les routes endommagées isolent des zones entières qui se retrouvent sans moyens de transport, sans électricité et sans moyens de communication.

Des inondations et des glissements de terrain devastateurs

Les inondations et les glissements de terrain ont détruit des ponts, des écoles et des infrastructures médicales dans tout le pays et ont frappé les zones du Myanmar où les populations vivaient déjà dans les conditions de vie les plus précaires, comme les communautés déplacées au Rakhine. Selon le Ministère de l’Agriculture du Myanmar, plus de 486 000 hectares de terres agricoles ont été inondés, 21 043 hectares étant déjà estimés ravagés. La perte de stocks de grains et de bétail va interrompre la saison des plantations et donc avoir un impact à long-terme sur la sécurité alimentaire. Certaines zones qui étaient déjà très vulnérables en termes de sécurité alimentaire sont aujourd’hui confrontées à un manque de nourriture grave dû aux inondations.

Quels sont les besoins immédiats?

Les familles ont impérativement besoin d’une aide de survie en eau, en nourriture, en abris, en accès à l’hygiène (toilettes) et en soins médicaux urgents. Des ménages déplacés se sont réfugiés dans des abris temporaires sans réel accès à l’eau et à l’hygiène.

Quelle est la réponse apportée par ACTED?

Nos équipes, qui sont sur le terrain depuis le premier jour des inondations, sont actuellement en train d’évaluer les besoins urgents, notamment dans les zones comme le Rakhine où les données sur les besoins des populations sont très restreintes. Des distributions d’urgence en eau, nourriture et autres éléments essentiels à la survie s’ensuivront rapidement.