Skip to Content

actualité | 08 Août 2017 | Jordanie | Réhabilitation

Les femmes du nord de la Jordanie se réunissent pour discuter des défis juridiques auxquels sont confrontées les femmes face aux lois sur le mariage et le divorce

Rana, une avocate de la communauté d'Al Rusayfah, facilite une discussion sur les droits légaux des femmes en Jordanie

Le 19 juillet 2017, des femmes syriennes et jordaniennes de tous âges de la communauté d'Al Rusayah se sont réunies lors d'une table ronde pour discuter des défis auxquels sont confrontées les femmes en Jordanie. Cet événement faisait partie d'une série d'initiatives communautaires, menées par ACTED dans les municipalités d'Al Rusayfah et de Balama, dans le cadre du projet LEADERS financé par l'UE.

La date de l'événement n’est pas anodine, puisqu'elle est venue immédiatement après l'adoption d'une loi sur le mariage précoce controversée en Jordanie. La nouvelle loi tend à restreindre davantage le mariage des jeunes filles de 15-18 ans, mais comporte néanmoins des lacunes. Elle permet notamment au juge de décider au cas par cas. Du fait de la nature controversée de la nouvelle loi, beaucoup de femmes à Al Rusayfah n’ont pas confiance en la capacité d'un juge à protéger leurs intérêts et ne sont plus certaines de leurs droits légaux en tant que femmes dans les lois sur le mariage et le divorce.

Cet événement a été facilité par l'avocate Mme Rana Hasanien, qui vit dans la même communauté d'Al Rusayfah. La discussion ouverte a donné aux participants la possibilité d'en apprendre davantage sur les implications juridiques des lois jordaniennes de mariage et de divorce, de poser des questions pour bien comprendre leurs droits en tant que femmes et de partager leurs opinions et leurs expériences dans un espace sûr.

Une femme, Mona, a hautement apprécié l'atelier et déclaré que «cet événement était si important pour moi et pour nous tous. Nous avons pu mieux comprendre la situation juridique et nous avons également profité grandement de l'expérience des autres, de sorte que si l'une d'entre nous dans le groupe a fait face à un grand défi avec les tribunaux ou dans un cas de mariage ou de divorce, nous avons pu apprendre de son expérience, pour que la même chose ne nous arrive pas. »

"Ce sujet touche le cœur de toutes les femmes dans la société", a déclaré une autre participante, Ola, "J'étais aussi très heureuse que la facilitatrice Mme Rana provienne de notre communauté. Elle a vraiment réussi à comprendre les défis auxquels nous sommes confrontées et nos besoins en tant que femmes à Al Rusayfah ".

Après le succès de cet évènement, ACTED, aux côtés des membres de la communauté d'Al Rusayfah, envisage de mener des activités semblables dans d'autres régions de la municipalité pour assurer que le plus grand nombre possible de femmes puissent connaître leurs droits.