Skip to Content

actualité | 09 Mai 2014 | Inde | Urgence

Femmes face aux catastrophes

Les femmes de Majuli sont particulièrement vulnérables aux inondations.

Les catastrophes naturelles posent la question du genre à la fois dans leur impact et dans la façon dont les personnes y font face. Les situations d’urgence auxquelles font face les hommes et les femmes habitant l’île fluviale de Majuli mettent en lumière les différences et les spécificités de leurs besoins.

Influence du genre lors des catastrophes

Chaque année, l’île fluviale de Majuli, située dans une zone à risques du Nord Est de l’Inde, subi des inondations. Des milliers d'hommes, de femmes, et d’enfants sont déplacés, boivent de l’eau non potable, et font face à des pénuries de nourriture. Les familles affectées se réfugient sur les rives du fleuve : les hommes et les femmes vivent alors côte à côte, à l’étroit, ce qui laisse peu de place à l’intimité.

« Lorsque la nourriture manque, nous [les femmes et les filles] ne mangeons pas les premières », explique une fermière de 69 ans, mère de famille qui subit les inondations de Majuli depuis son enfance. Elle souligne ainsi que lors d’une pénurie de nourriture, les femmes et les filles sont celles qui se privent le plus comparé aux hommes.

Des risques de violence aggravés

Les violences dues au genre sont un des problèmes soulevés lors d’une catastrophe naturelle, entre autre parce que les familles doivent fuir et sont souvent séparées. Les femmes et les filles sont alors particulièrement vulnérables aux violences – notamment les violences sexuelles. Les femmes de l’île de Majuli confirment l’augmentation des violences lors des catastrophes, et insistent sur le fait que le manque d’accès à des sanitaires sécurisés et privés sont une inquiétude de plus. Lorsque les femmes sont déplacées suite à une catastrophe, elles attendent souvent la nuit pour se laver et utiliser les sanitaires. Se déplacer la nuit à la recherche d’un peu d’intimité peut rendre les femmes vulnérables.

Inclure et protéger

Les besoins spécifiques et différents des hommes et des femmes lors d’une catastrophe sont identifiés par les équipes d’ACTED, qui mettent alors en place des activités spécifiques pour répondre aux problèmes posés. Les abris d’urgence en ce moment en construction sur l’île de Majuli sont conçus après consultation de membres des communautés des deux sexes, pour en maximiser la sécurité. Des infrastructures sanitaires et des points d’eau séparés entre hommes et femmes seront installés dans des zones centrales, accessibles et bien éclairées. Ce système de points d’eau est très important puisque, dans les pays en développement, les femmes sont souvent en charge d’aller chercher de l’eau pour leurs familles. Toutes les infrastructures d’eau, d’hygiène et d’assainissement pourront être verrouillées de l’intérieur.

La stratégie d’ACTED pour l’inclusion de l’île de Majuli et l’implication active des hommes et des femmes dans toutes les étapes de l’implémentation du projet contribue à réduire la vulnérabilité des femmes pendant et après une catastrophe.

 

Click here for more about ACTED's activities in India.

2014/02/17
India | Development

Floods in India: Getting ready together

A resilient Majuli is in the making by bringing everyone on board to reduce community vuln