Skip to Content

actualité | 11 Juillet 2011 | Cambodge | Développement

Evaluation de l’efficacité de l’aide au Cambodge, avec l’Alliance2015

En contribuant au débat sur l’efficacité de l’aide humanitaire au Cambodge, l’Alliance215 a commandé un rapport synthétique ayant pour titre « La responsabilité démocratique au Cambodge : les avancées et les défis. » Le rapport a été présenté à un atelier de consultation nationale.

 

Un atelier de consultation nationale tenu cet été à Phnom Penh, a rassemblé plus de 130 participants de tout le Cambodge sur le thème de « l’évolution de l’efficacité de l’aide humanitaire vers une logique de développement efficace. » L’atelier était organisé conjointement par le Comité de Coopération au Cambodge (CCC), le Forum d’ONG pour le Cambodge et MEDiCAM.

Les cinq membres actifs de l’Alliance2015 (ACTED, CESVI, Concern, People in Need et Welthungerhilfe) soutiennent le CCC ces dernières années sur le sujet de l’efficacité de l’aide au Cambodge. Dans le cadre de cette coopération, l’Alliance2015 a commandé le rapport « La responsabilité démocratique au Cambodge : les avancées et les défis. »Janardhan Rao, Directeur Pays pour Concern Worldwide, a présenté le rapport au nom de l’Alliance2015.

La conclusion du rapport démontre que le Cambodge a pris des mesures fermes et positives en faveur du processus de responsabilisation démocratique en créant des opportunités pour la société civile de participer aux débats au plus haut niveau, bien que la route soit encore longue pour l’obtention des objectifs d’efficacité de l’aide humanitaire. Pour favoriser les progrès du gouvernement du Cambodge, les participants de l’atelier ont émis la recommandation d’étendre son engagement dans la consultation multipartite dans la prise de décisions, au-delà de la simple formalité. Les bailleurs de fonds se voient également conseiller de promouvoir le soutien à long terme aux initiatives afin d’accroître l’impact des projets de développement. Les membres de la société civile se doivent d’être plus transparents et redevables de stratégies de développement dans tout le secteur.

Le rapport n’est qu’une contribution à une expertise développée par l’Alliance2015, qui concerne cinq pays. Des évaluations du statut de responsabilité démocratique vis-à-vis de l’efficacité de l’aide humanitaire ont égalément été commandées pour le Ghana, le Mozambique, le Nicaragua et la Tanzanie. Tous ces rapports sont disponible en ligne, sur le site web de l’Alliance2015.

L’événement a été clôturé avec la signature conjointe d’un communiqué par tous les participants, et qui a été présenté à la deuxième assemblée générale des 27 et 28 juin à Siem Reap, et qui sera présenté au quatrième High Level Forum à Busan, en Corée du Sud, d’ici la fin de l’année.