Skip to Content

actualité | 17 Janvier 2018 | RDC | Développement

Eau, hygiène et assainissement en zone rurale : déjà 22 villages assainis à Kongolo

Les populations du territoire de Kongolo, dans la province du Tanganyika, sont fortement exposées aux risques de maladies d’origine hydrique, du fait du manque d’infrastructures sanitaires et hydrauliques. ACTED leur vient en aide grace à l’appui du programme consortium WASH RDC financé par DFID de 2013 à 2018 en construisant des points d’eau et des latrines durables et en renforçant leur capacité en traitement approprié de l’eau. Au total, 67 905 personnes ont pu bénéficier d’un accès amélioré aux infrastructures sanitaires et hydrauliques depuis le début du projet. Parmi les 111 villages concernés, 22 sont aujourd’hui aux normes de « village assaini », grâce à une collaboration étroite entre l’ONG et les autorités locales qui accompagnent la mise en œuvre du projet.

Certification des villages

Un des objectifs principaux du Consortium WASH RDC comme du Programme National École et Village Assainis est d’accompagner les villages ciblés pour qu’ils respectent les sept normes décrites ci-dessous permettant d’atteindre la certification de « village assaini » :

  1. Le village a un comité dynamique en place ;
  2. Au moins 80% de la population maintient sa parcelle propre ;
  3. Au moins 60% de la population lave ses mains avec du savon ou de la cendre avant de manger et après avoir être allé aux toilettes ;
  4. Au moins 70% de la population comprend le système de transmission oro-fécale des maladies et leur prévention ;
  5. Le village est nettoyé au moins une fois par mois ;
  6. Au moins 80% de la population a accès à l’eau potable ;
  7. Au moins 80% de la population utilise une latrine hygiénique.