Skip to Content

actualité | 26 Février 2018 | Niger | Urgence

Conflits, climat et accès à l’eau : Diffa, au cœur des enjeux

Bien que jouissant d’une certaine stabilité, le Niger est entouré de pays qui connaissent des conflits, compliquant la situation humanitaire, notamment dans les régions frontalières du Mali et la région de Diffa au sud-ouest du pays, à la frontière avec le Nigéria.

La région de Diffa est confrontée aux déplacements de populations, avec quelque 250 000 personnes déplacées (réfugiés nigérians, retournés nigériens et déplacés internes) sur son territoire, ainsi qu’à des pénuries d’eau récurrentes. Ces personnes déplacées trouvent refuge dans des sites où les infrastructures sont insuffisantes, en particulier en matière d’eau, hygiène et assainissement, et leur arrivée au sein de communautés déjà défavorisées entraîne une forte pression supplémentaire sur des ressources déjà faibles. L’accès à l’eau potable est un enjeu particulièrement crucial – de même que l’accès à la santé, à l’éducation, à la nourriture, aux vêtements, pour enfants notamment, ainsi qu’à des opportunités d’activités économiques.

Mouvements de populations et accès à l’eau

Oumarou et sa famille sont issus d’une communauté de la région accueillant des personnes déplacées. Fôh et Abari ont quant à eux dû quitter leur village d’origine avec leur famille suite à la présence de groupes armés, et se sont installés dans le site de déplacés de Mombio, près de Kablewa. Tous deux ont quitté leur foyer et leur travail, n’emportant avec eux que très peu de biens. Aujourd’hui, ils dépendent de l’aide humanitaire pour leurs besoins les plus essentiels. Fôh était pêcheur et agriculteur. Les fruits de ses activités suffisaient à soutenir sa famille – soit Fôh, sa femme et leurs 10 enfants. À Mombio, il ne peut plus pratiquer ces activités. Abari et sa famille traversent la même situation : Abari a dû abandonner son activité d’élevage et de vente de bois derrière lui, comme tout le reste. Aujourd’hui, la famille souhaite rester à Kablewa, où ils ont trouvé refuge. Pour eux, l’accès à l’eau est le problème le plus critique auquel doivent faire face les personnes déplacées.

ACTED Niger est particulièrement mobilisée au soutien des personnes déplacées par les conflits et des communautés qui les accueillent, notamment pour faciliter l’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement. En particulier, grâce au soutien de l’UNICEF, ACTED a construit 250 latrines, garantissant ainsi l’accès à des infrastructures d’assainissement sûres et propres. En parallèle, les équipes ont réhabilité plusieurs points d’eau et forages de la zone, avec le soutien du département d’aide humanitaire et protection civile de la Commission Européenne (ECHO), qui ont permis aux populations déplacées et celles qui les accueillent d’avoir accès à une eau potable en quantité suffisante pour subvenir à leurs besoins vitaux.

Informer et sensibiliser

Au-delà des travaux d’infrastructure, l’information et la sensibilisation des populations déplacées est essentielle pour lutter efficacement contre les maladies, notamment celles d’origine hydrique, et transmettre les meilleurs pratiques pour les prévenir. À l’occasion de la dernière journée mondiale du lavage des mains, les équipes d’ACTED au Niger ont organisé des activités de sensibilisation à ces thématiques essentielles. À Kablewa, les équipes ont ainsi organisé des activités ludiques qui ont permis de faire passer des messages clés en matière d’hygiène et d’assainissement, dans une ambiance festive. Fôh, Oumarou et Abari ont pu y participer avec leurs familles.

La journée a été rythmée par des démonstrations, des jeux-concours et une pièce de théâtre d’une petite troupe locale pour sensibiliser les participants à l’hygiène et à l’assainissement, dans une ambiance ludique et récréative, adaptée aux plus jeunes comme aux adultes. Au terme des activités, près de 3000 savons ont été distribués. Au total, 820 personnes dont 130 enfants ont participé aux activités de sensibilisation au lavage des mains.

 

Ce document couvre les activités d'aide humanitaire mises en œuvre avec l'aide financière de l'Union européenne. Les opinions exprimées ici ne devraient pas être prises pour refléter l'opinion officielle de l'Union européenne et la Commission européenne n'est pas responsable de l'utilisation éventuelle des informations qu'elle contient.