Skip to Content

actualité | 10 Avril 2014 | Libye | Développement

Comment écrire un magazine? Des formations pour les organisations de la société civile libyenne

Comment formuler et faire passer un message, comment toucher une audience, trois outils essentiels à toute organisation pour sensibiliser un public à leurs actions. Opprimée pendant plusieurs générations, la société civile libyenne s’affirme enfin et de plus en plus, mais reste encore fragile. Depuis 2012, le projet Initiatives Civiles de Libye, lancé par ACTED, met à sa disposition des outils et partage des compétences pour soutenir la mise en place d’une démocratie plus solide et d’un état transparent. Pour que les voix de la société civile soient mieux entendues, les équipes d’ACTED et l’Organisation Libyenne pour la Promotion de la Presse ont organisé une formation portant sur toutes les étapes de la création d’une publication professionnelle, durant 10 jours pour 10 ONG libyennes et leurs futurs éditeurs.

Soutenir les jeunes organisations

En 2011, s’exprimer publiquement et librement est redevenu possible en Libye pour la première fois depuis des dizaines d’années. Les possibilités et les opportunités ouvertes par cette liberté nouvelle ont été rapidement saisies par les citoyens : en 3 ans, plus de 3000 associations ont été créées sur tous les sujets possibles et imaginables, de l’organisation humanitaire aux associations d’entreprises. Pour résumer, les populations civiles veulent contribuer à la construction d’une nouvelle Lybie, en mieux.

Initiatives Civiles de Libye est un projet d’ACTED qui soutient des organisations naissantes de la société civile libyenne, en développant leurs capacités et leurs compétences, l’impact de leurs activités, et leur coopération avec partenaires et institutions. Plus de 1500 organisations ont ainsi pu participer à des formations en management de projet, en planification stratégique et sur les technologies de l’information.

Fabriquer un magazine de A à Z

L’une des formations, centrée sur la création de revues, a eu lieu à Tripoli en décembre. Un spécialiste des médias français a transmis aux participants des compétences pratiques pour aider leurs organisations à toucher de nouvelles audiences et des potentiels donneurs.

Les 10 journalistes et acteurs de la société civile présents ont appris à designer des publications professionnelles, utilisant une large gamme d’outils photographiques et rédactionnels pour créer une ligne éditoriale. Les participants à l’Est comme à l’Ouest de la Libye étaient tous très enthousiastes, contribuant à l’atmosphère accueillante et énergique de la formation.

Malgré l’ère numérique dans laquelle nous vivons, les médias sur papiers restent un outil de communication clef. Deux managers d’une revue à Beida (à 250 kilomètres de Bengazi), vont même à contresens de la mode du moment, et s’éloignent du média en ligne pour passer au média sur papier : « tout le monde n’a pas accès à internet, et le format des articles en ligne (des histoires courtes à l’impact fort) est très restrictif : il rend difficile la transmission d’informations plus précises et complexes. Une revue imprimée pourrait compenser cela. »

Donner une voix à la société civile libyenne

La formation consistait surtout en une expérience pratico-pratiques, et les participants ont dû parcourir la ville pour s’informer et rendre compte des évènements en cours. La production finale comportait la couverture médiatique d’une exposition vidéo et de trésors culturels libyens. Les équipes d’Initiatives Civiles de Libye ont ensuite imprimé et partagé cette production pilote avec leurs partenaires en Libye, et s’appuieront sur cette production pour créer leur propre revue, « Initiatives » (Mubarada en arabe). Cette publication vise à donner une voix à la société civile libyenne, pour permettre à ses acteurs de partager les questions qui leur semblent importantes, et présenter leur travail aux partenaires et aux donneurs.

En 2014, Initiatives Civiles de Libye poursuivra ses formations auprès des organisations de la société civile, et continuera de les soutenir dans l’usage des réseaux sociaux et des médias sur papiers, notamment en développant des éléments de formations pour améliorer leur visibilité et leur portée.

Cliquez-ici pour plus d'informations sur les activités d'ACTED en Libye.