Skip to Content

actualité | 20 Janvier 2014 | Côte d'Ivoire | Réhabilitation

L’assainissement en dansant

Mobilisation générale pour le nettoyage de la rue

Depuis janvier 2013, ACTED mène une intervention visant à améliorer l’assainissement dans trois quartiers précaires des communes d’Abobo et de Yopougon dans le district d’Abidjan.

Il n’est pas encore 7h du matin. Pourtant, certaines rues du quartier de Kennedy Clouetcha dans la commune d’Abobo grouillent déjà de monde. Ce matin, il y a comme un air de fête. Des éclats de rire et des cris jaillissent d’un peu partout. Une fanfare mobile fait vibrer ses tambours en suivant un homme muni d’un mégaphone encourageant la population à sortir de chez elle. Lorsqu’un passant lui demande ce qu’il se passe, Bazoumana répond fièrement : « C’est la journée de salubrité ! » Adultes et anciens balayent, raclent, ratissent, piochent et ramassent au rythme cadencé des percussions et au son des trompettes.

Les habitants des quartiers défavorisés du district d’Abidjan vivent dans des conditions sanitaires extrêmement précaires. Ils ne bénéficient pas d’un système d’assainissement approprié et ont parfois des mauvaises pratiques en matière d’hygiène. Afin d’améliorer les conditions de vie de ces populations, ACTED mène un projet d’assainissement dans leurs quartiers. Le projet va permettre la construction de latrines, d’un réseau d’égoûts et la mise en place d’une entreprise pour la valorisation des déchets organiques des latrines. L’action d’ACTED réalisée en partenariat avec l'Agence Panafricaine Intergouvernementale Eau et Assainissement pour l'Afrique (EAA) et avec le soutien d'EuropeAid permettra également de réaliser des activités de sensibilisation et de formation aux bonnes pratiques d’hygiène.

La communauté s’unit pour un quartier plus propre

La première journée de salubrité organisée à Kennedy Clouetcha s’inscrit dans cette logique d’intervention. La journée a permis de mobiliser la communauté autour de l’objectif commun de l’assainissement du quartier. Le comité d’hygiène et d’assainissement du quartier, soutenu par ACTED, pilote les activités en motivant les troupes et n’a pas hésité à haranguer les simples spectateurs ou encore modérer les ardeurs de certains anciens.

Adama, un participant, ruisselant de sueur après plusieurs heures de travail, mais le sourire aux lèvres, s'exclame : « Je ne voulais pas uniquement nettoyer devant chez moi ou me limiter à ma rue. Toute notre communauté doit s’unir pour améliorer nos conditions de vie et celles de nos enfants ! Je suis vraiment très fier de nous aujourd’hui ! »

Il reste certes encore beaucoup de travail pour améliorer l’assainissement des rues de Kennedy Clouetcha. Cependant, cette journée a permis de mobiliser la communauté et d’éveiller les consciences. Il suffisait de voir Adama réprimander un enfant qui avait nonchalamment jeté un mouchoir dans la rue pour le constater.