Skip to Content

actualité | 22 Avril 2016 | Nepal | Urgence

Un an après les séismes, les équipes d’ACTED toujours mobilisées au Népal

ACTED Népal / 2016

Le 25 avril 2015, un violent séisme de magnitude 7,8 sur l’échelle de Richter frappait le Népal, suivi moins d’un mois plus tard, le 12 mai, par une réplique d’une magnitude de 7,3. L’épicentre du premier séisme se situait à environ 80 kilomètres au nord-ouest de Katmandou, et celui du second à environ 70 km à l’est de la capitale. Plus de 22 300 personnes ont été blessées et plus de 8800 autres ont perdu la vie. En plus des lourdes pertes humaines, les séismes ont causé de graves dégâts matériels, détruisant complètement ou partiellement près de 900 000 habitations à travers le nord-est du pays, et privant deux millions de personnes de leur logement, de leurs réserves de nourriture, de leurs semences et de leur matériel agricole.

8,1 millions de personnes affectées par les séismes, soit près d’un tiers de la population népalaise

Les équipes d’ACTED rapidement mobilisées auprès des communautés les plus affectés par la catastrophe

Les équipes d’ACTED sont arrivées au Népal deux jours après le premier séisme afin de répondre aux besoins les plus urgents des populations touchées. Avec le soutien initial du Fonds SUEZ Environnement Initiatives, les équipes ont démarré les premières opérations d’urgence une semaine après le tremblement de terre, avec des distributions de bâches et de kits essentiels d’abris d’urgence et d’hygiène. En l’espace de quelques semaines, des dizaines de milliers de familles ont bénéficié de l’aide des équipes d’ACTED dans les régions touchées par les deux séismes, Dhading, Dolakha, Katmandou, Okhaldhunga, Ramechhap, Sindupalchok et Solukhumbu, avec une attention particulière portée aux populations dans les zones les plus reculées et difficiles d’accès. ACTED a notamment fourni une aide dans les villages isolés, recourant à des moyens héliportés ainsi qu’à l’aide de sherpas.

Avec plus de 900 000 habitations totalement ou partiellement détruites, la priorité a été d’abriter les populations affectées, de leur permettre de sécuriser leurs proches, de faire face à la mousson puis à l’hiver. Les équipes d’ACTED ont également assuré des distributions de denrées alimentaires, beaucoup de routes et de voies d’accès ayant été détruites, et les stocks s’amenuisant de jour en jour, et assuré le rétablissement des sources d’eau potable. L’assainissement représente par ailleurs une urgence à part entière, afin d’éviter la propagation d’épidémies dans ce contexte d’urgence.

En un an, et ce dès les premiers jours après le séisme du 25 avril 2015, les équipes d’ACTED ont travaillé sans relâche, apportant une aide à 427 000 personnes, à Katmandou, mais surtout dans les zones rurales affectées par les deux séismes, accédant aux populations les plus isolées dans les contreforts de l’Himalaya.

Dans la région reculée de Lapagonda, ACTED a rapidement distribué des kits d’abris à de nombreux ménages, contenant les pièces nécessaires pour construire une habitation basique pour deux maisonnées, incluant des bâches, des charpentes en bambou, des cordes, divers outils et des clous. La distribution de cette aide essentielle a été rendue possible par hélitreuillage, en effectuant plusieurs allers-retours depuis Katmandou pour apporter les kits donnés par ShelterBox.

Lire l’interview du Directeur des programmes d’ACTED sur le déploiement des équipes d’ACTED, deux jours après le premier séisme

Depuis un an, des dizaines de milliers de familles vulnérables soutenues par ACTED

En an un, ACTED a pu apporter une aide humanitaire a plus de 427 000 personnes dans les régions touchées par les deux tremblements de terre, avec une attention particulière portée aux populations dans les zones les plus reculées et difficiles d’accès.

Depuis les séismes, 200 000 personnes ont pu bénéficier de kits d’abris d’urgence distribués par ACTED et de matériel pour renforcer les abris, comme des bâches ou des tôles ondulées. Puis, en janvier 2016, ACTED a distribué des kits d’hivernage à plus de 25 500 personnes dans les districts montagneux de Dhading et d’Okhaldhunga, pour aider les populations à préparer leurs abris temporaires pour faire face à la rude saison hivernale. Ces populations bénéficient aujourd’hui d’abris plus solides et mieux adaptés aux conditions climatiques, et qui leur ont permis de faire face à l’hiver.

En matière d’eau et d’assainissement, près de 41 600 personnes dans les villages les plus isolés ont été appuyées grâce à différentes activités comme la réhabilitation de puits, la construction de latrines et la distribution de kits d’hygiène. Au total, ACTED a réhabilité 452 installations sanitaires, dont 18 points d’eau bénéficiant à 16 400 personnes, et a organisé des sessions de promotion de l’hygiène et des distributions de kits d’hygiène au bénéfice de 15 000 personnes.

ACTED a en outre organisé des activités d’appui à la sécurité alimentaire pour les ménages les plus vulnérables et a distribué des semences à 11 000 familles. Au total, les programmes liés à la sécurité alimentaire ont touché plus de 72 000 individus, et 54 800 personnes ont pu bénéficier de programmes d’aide à l’agriculture. En parallèle, ACTED a également favorisé l’accès de centaines de ménages aux marchés et à des moyens de subsistance pour favoriser leur retour à l’emploi, ainsi qu’à des activités de travail contre paiement, qui ont bénéficié à près de 33 800 personnes.

Ces activités de travail contre paiement ont également permis de reconstruire des routes, ponts et voies d’accès, permettant de rétablir l’accès des populations isolées aux villes et aux marchés, et à l’aide humanitaire d’accéder à ces villages reculés. Au total, ACTED a permis la réhabilitation de 530 kilomètres de routes et de voies d’accès et de 26 ponts, tout en redonnant accès à des moyens de subsistance grâce au travail contre paiement.

Voir le photo-reportage des interventions d'ACTED au Népal

Un an après, une situation humanitaire toujours préoccupante

Des milliers de Népalais sont toujours dans une situation d’insécurité alimentaire critique, tout en étant confrontés à la nécessité de trouver des solutions d’abris, d’abord sur le court terme, puis de reconstruction de logements sur le long terme. Aujourd’hui, les populations qui ont perdu leur logement n’ont pas toutes retrouvé une habitation et le Népal compte actuellement encore plusieurs sites de personnes déplacées qui n’ont pas pu être relogées. Ces populations vivant actuellement dans des abris temporaires et parfois très précaires doivent aussi faire face aux défis que présentent les conditions climatiques peu clémentes du pays.

Une mobilisation toujours d’actualité pour les interventions d’urgence, qui s’oriente aujourd’hui sur la reconstruction

Depuis les tremblements de terre et le début de l’intervention au Népal, les activités d’ACTED ont touché près de 427 000 personnes. Aujourd’hui, les équipes restent mobilisées pour continuer de répondre aux besoins urgents des populations, qui demeurent un an après, notamment dans les zones les plus difficiles d’accès.

Aujourd’hui, la priorité est à la reconstruction sur la base des opérations et résultats de ces 12 derniers mois. Les populations affectées ont besoin de retrouver un toit et des logements en dur. Les équipes d’ACTED travaillent ainsi avec les autorités en charge de la reconstruction et ont déjà formé plus de 200 maçons aux techniques de construction d’abris solides, en plus d’organiser des formations sur les technologies de construction antisismique, permettant aux Népalais d’être les artisans de la reconstruction de leur pays.