Skip to Content

actualité | 18 Août 2017 | Jordanie | Développement

Apprendre en pratiquant : une nouvelle approche novatrice pour le renforcement des capacités et le plaidoyer

Le plaidoyer pour les droits des femmes, les droits des personnes handicapées et, en particulier, l'engagement des jeunes, étaient des choix populaires parmi les organisations communautaires pour leurs conceptions de projets

Pour la première fois, ACTED habilite les petites organisations communautaires (OCB) dans le nord de la Jordanie, non seulement en menant des formations et des sessions de coaching, mais en les guidant grâce à un cycle de projet complet, de la phase de conception de la proposition et du budget, à la mise en œuvre intégrale des initiatives de plaidoyer.

ACTED a travaillé avec les organisations communautaires en Jordanie depuis qu'elle a commencé à travailler dans des communautés accueillant des réfugiés syriens en 2012. ACTED sait que les organisations communautaires sont primordiales pour le succès d'un projet - elles sont intégrées dans les communautés locales, connaissent les besoins de la communauté et se consacrent à leur travail. Étant donné que la connaissance des communautés rurales en Jordanie est devenue une ressource importante pour la programmation ACTED, ACTED a toujours fourni aux organisations communautaires un renforcement des capacités grâce à des séances de formation en groupe et à des sessions de partage d'expérience, et un encadrement individuel sur les locaux des organisations communautaires.

Au cours des années, ACTED a mené ces sessions, mais un défi inattendu est devenu de plus en plus évident: les organisations communautaires bénéficient beaucoup des sessions de formation et de coaching sur la gestion organisationnelle et financière, mais sans le financement nécessaire pour mettre en œuvre les projets eux-mêmes, il était impossible pour ces organisations communautaires de mettre en pratique ces compétences. « Cela a toujours été un peu difficile pour nous», a déclaré un directeur d’une organisation communautaire, « Nous avons beaucoup appris des sessions de formation sur la gestion financière, mais nous n'avons pas assez de projets qui nous obligent à gérer de grosses sommes d'argent. Il était difficile d'obtenir la pratique et nous nous sentions bloqués ».

C'est pourquoi, pour la première fois, et grâce à un financement de l'UE dans le cadre d'une initiative «Soutien de l'UE à la société civile en Jordanie», et géré par le Centre national des droits de l'homme, ACTED met en œuvre une nouvelle approche: quatre organisations communautaires dans le nord de la Jordanie auront la possibilité de concevoir un projet, rédiger une proposition de projet et un budget complet, recevoir un financement d’ACTED et de mener à bien la mise en œuvre intégrale du projet.

« C'est la première fois que j'ai reçu des conseils pratiques sur la façon de faire une demande de subvention », explique Dinah, directrice de l’organisation communautaire de Sama Al Badiya dans le gouvernorat de Mafraq. Rahaf, un bénévole qui travaille avec l’organisation communautaire d’Aidoun depuis 2 ans, a commenté cette approche novatrice du renforcement des capacités, « Ce projet est unique parmi tous les autres projets que nous avons avec d'autres ONG. Beaucoup d'autres ONG internationales comme ACTED nous donnent des formations, mais c'est la première fois que nous avons effectivement pu pratiquer les compétences apportées par ces formations. »

Le «plaidoyer» a été choisi en collaboration avec les organisations communautaires comme thème directeur pour les propositions de projets, mais chaque CBO a eu la souplesse nécessaire pour concevoir une initiative de plaidoyer de son choix.

Le plaidoyer pour les droits des femmes, les droits des personnes handicapées et, en particulier, l'engagement des jeunes, étaient des choix populaires parmi les organisations communautaires, qui ont choisi de se concentrer sur leur travail de plaidoyer qu'ils croient avoir le plus grand impact sur leurs communautés. Osama, l'agent de plaidoyer d'ACTED, parle avec passion de la promesse qu'il constate dans l'évolution des initiatives de plaidoyer menées par les organisations communautaires. « Chaque jour, quand je vois l’enthousiasme et l’énergie de ces organisations communautaires, je me rends compte de la mesure dans laquelle leurs voix pourraient avoir un grand impact sur l'avenir si nous les engageons dans notre travail de plaidoyer », explique Osama. « Je crois que le plaidoyer est la clé du succès de demain. »