Skip to Content

actualité | 30 Mai 2016 | Nepal | Urgence

Aider les familles des zones isolées du Népal à passer l'hiver au chaud : retour sur six mois d'intervention

Une bénéficiaire reçoit de l'aide pour la construction de son abri dans le district de Ramechhap - ACTED Népal, 2016

De novembre 2015 à avril 2016, ACTED a mis en place un projet post-séismes d'hivernage d'urgence, des formations de maçons et des opérations de soutien technique dans les districts d'Okhaldhunga et Ramechhap, avec le soutien financier de UKaid et du gouvernement britannique.

Six mois d'intervention dans les districts peu desservis d'Okhaldhunga et Ramechhap pour aider les populations à survivre au rude hiver népalais

Les districts de Ramechhap et Okhaldhunga ont subi des pertes importantes suite aux séismes qui ont touché le Népal en 2015. On estime que quelque 18 100 maisons y ont été détruites ou endommagées. Okhaldhunga et Ramechhap n'ont néanmoins reçu que peu d'assistance, l'intervention humanitaire ayant été largement entravée par la mauvaise qualité des infrastructures et les difficultés d'accès.

Dans le cadre de ce projet, ACTED a tout mis en oeuvre pour protéger du froid près de 3300 foyers affectés par les catastrophes, en leur fournissant des matériaux de construction d'abris comme des tôles, ou encore des produits non alimentaires comme des vêtements d'hiver et des couvertures.

Enfin, afin de soutenir la phase de reconstruction du pays, ACTED a formé 100 maçons aux techniques de reconstruction plus solide et plus sûre ("build back safer"). Ils ont eux-mêmes aidé plus de 650 foyers vulnérables à construire un abri temporaire.

En attendant la reconstruction à long-terme, la vie continue : aider les populations à passer d'un abri précaire à un abri solide

Prakash Shrestha a 53 ans et vit dans la région isolée de Khijichandeshwori, dans le district d'Okhaldhunga. L'année dernière, lorsque les séismes ont dévasté Okhaldhunga, sa maison a été entièrement détruite, le laissant, lui et sa famille, sans abri. La famille a essayé tant bien que mal de se protéger du soleil et des intempéries en utilisant des bâches. Leur situation était critique : ils n'avaient que peu de nourriture et leur abri était trop fragile pour faire face à la mousson. Prakash a tenté d'obtenir de l'aide, mais sans succès, en raison des vastes besoins dans les différentes régions affectées et des difficultés d'accès qui ont rendu l'acheminement de l'aide humanitaire difficile. Lorsqu'ACTED a démarré le projet, Prakash et sa famille ont été identifiés en tant que foyer vulnérable et donc prioritaire en termes d'assistance humanitaire.

Grâce à ce projet, Prakash, de même que de nombreuses autres familles pauvres et isolées de ces districts peu desservis, a reçu du matériel pour construire un abri solide et des produits lui permettant de garder sa famille au chaud pendant l'hiver et qu'il n'aurait pas pu se permettre sans l'intervention des équipes d'ACTED. ACTED leur a également permis d'avoir le soutien de maçons et de main d'oeuvre non qualifiée pour édifier leur abri. Prakash et sa famille vivent maintenant dans un abri décent.

Aujourd'hui, le Népal entre dans la phase de reconstruction, qui durera plusieurs années. Au-delà des besoins en abris, beaucoup de familles ont sollicité le soutien des acteurs humanitaires pour relancer leurs activités économiques et leurs moyens de subsistance, et une aide en matière d'accès à l'eau, l'éducation et les structures de santé.

Prakash raconte : "ACTED Népal nous a protégés et s'est occupé de moi et de ma famille pendant cette période très difficile, je leur suis infiniment reconnaissant."