Skip to Content

ACTED évalue les besoins en réponse aux inondations au Sri Lanka

Une semaine de pluies incessantes apportées par la mousson a frappé le Sri Lanka depuis le 25 mai, provoquant des inondations massives et des glissements de terrains dans 15 districts dans la partie sud-ouest du pays. Jusqu’à présent, 208 personnes ont péri, plus de 565 000 personnes ont été touchées (dont 70 000 sévérement touchées), et 66 000 personnes déplacées restent dans des camps mis en place par le gouvernement, car plus de 9 000 maisons ont été détruites ou fortement endommagées.

La réponse d’urgence a mobilisé un large éventail d’acteurs – notamment le gouvernement, les agences des Nations Unies, des ONG locales et internationales, et le secteur privé -, principalement impliqués dans la distribution d’aliments, et de biens non-alimentaires, et dans une réponse d’urgence en eau, hygiène et assainissement. Bien que le niveau d’eau augmente doucement, les risques de glissements de terrain et de dengue restent fréquents dans certaines zones touchées.

ACTED a effectué une évaluation rapide dans un des districts les plus touchés pour évaluer les besoins postérieurs à la catastrophe. Comme certaines personnes rentrent chez elles, l’élimination des débris sera maintenant une priorité pour soutenir le rétablissement précoce et permettre aux personnes de retrouver une vie normale.

En tout, 20 792 maisons ont été touchées, et 290 000 femmes et 138 000 enf ants ont été directement touchés.