Skip to Content

actualité | 08 Juillet 2016 | Syrie | Urgence

ACTED soutient l’agriculture locale pour aider les familles touchées par la guerre au nord de la Syrie à sortir de la dépendance de l’assistance humanitaire

Des personnes déplacées dans le gouvernorat d'Idlib préparent la terre pour les premières semailles de la saison - ACTED Syrie, 2016

Au nord de la Syrie, ACTED cherche à autonomiser les familles touchées par la guerre et à les accompagner sur la voie du relèvement. ACTED aide les agriculteurs syriens à recouvrer leurs exploitations et appuie les populations déplacées dans la production de leur propre nourriture pour garantir une sécurité alimentaire durable dans la région.

Le conflit syrien a eu des conséquences catastrophiques sur les infrastructures et les moyens d’existence, augmentant ainsi la vulnérabilité de millions de personnes en Syrie. Jusqu’à aujourd’hui, l’aide humanitaire au nord de la Syrie s’est traduite essentiellement par des opérations d’urgence en réponse à des besoins vitaux, comme des paniers de nourriture, des repas cuisinés ou une aide financière. Mais, bien que souvent essentiels, ces dons ne contribuent que très faiblement à réduire la vulnérabilité sous-jacente des familles.

Dans sa démarche de soutien aux familles vulnérables au nord de la Syrie, ACTED a essayé d’apporter plusieurs types d’aide, principalement voués à répondre aux besoins de ces communautés tout en construisant leur résilience. Dans le cadre d’un projet financé par USAID pour répondre aux besoins en eau et en nourriture des communautés et des déplacés internes dans les gouvernorats d’Idlib et d’Alep, ACTED cherche à rétablir les capacités des communautés telles qu’elles existaient avant le début de la guerre, en appuyant la production agricole locale, mais aussi en aidant les familles déplacées à produire leur propres aliments et en réhabilitant des infrastructures d’accès à l’eau permettant à plus de 85 000 personnes d’avoir de l’eau propre et potable.

Soutenir les producteurs de blé du gouvernorat d’Idlib

Dans le gouvernorat d’Idlib, la destruction des infrastructures locales et le prix en hausse des intrants agricoles ont fait chuter la production alimentaire de près de moitié par rapport au rendement pré-conflit. Le projet d’ACTED avec USAID visait donc en premier lieu à rétablir les capacités pré-conflit des producteurs de blé du gouvernorat d’Idlib. ACTED a apporté son soutien à 550 agriculteurs et à leurs familles en termes de systèmes d’irrigation et d’intrants agricoles dont ils ont besoin pour continuer à faire tourner leurs fermes, comme des semences de qualité, des outils, des fertilisants et du carburant pour faire marcher les pompes à eau et irriguer leurs champs. ACTED a ainsi pu aider ces familles à entretenir leurs moyens d’existence, tout en garantissant la disponibilité sur les marchés locaux d’aliments cultivés localement à un prix abordable pour les familles de la région.

Aider les familles déplacées à produire leur propre nourriture

Une autre composante du projet est le soutien aux personnes déplacées résidant dans des quartiers informels et des camps de fortune dans le nord du gouvernorat d’Idlib. Bon nombre de ces personnes déplacées étaient agriculteurs avant la guerre, et souhaitent recommencer à produire des aliments pour leurs familles. ACTED les a aidés à créer des potagers près de leur abri, afin d’améliorer leur consommation et leur régime alimentaires. Après s’être mise d’accord avec des organisations communautaires locales et des propriétaires terriens pour des dons ou des locations de parcelles de terrain nécessaires à la production agricole, ACTED a pu aider plus de 1700 familles (soit plus de 10 000 personnes au total) à améliorer leur autosuffisance alimentaire en leur fournissant des outils, des semences et des fertilisants pour mettre en place une production potagère, et en formant les personnes déplacées sans expérience agricole aux techniques de production potagère. Les aliments produits dans ces potagers permettent aux familles d’améliorer leur consommation et de ne plus dépendre des produits alimentaires souvent excessivement chers disponibles à la vente, et qui ont entraîné l’endettement de nombreuses de ces familles avant la mise en œuvre du projet d’ACTED et USAID.

Alors que le conflit syrien persiste, l’aide humanitaire est de plus en plus requise en Syrie. ACTED reste engagée à faire tout son possible pour répondre autant que possible aux besoins humanitaires en soutenant les familles avec des projets communautaires visant à construire la résilience et à promouvoir un engagement de long terme. ACTED travaille main dans la main avec les communautés syriennes pour les aider, peu à peu, à reconstruire leurs vies.

70% des agriculteurs interrogés avant la mise en œuvre du projet estimaient que l'une des barrières principales à la reprise de leurs activités agricoles était le coût prohibitif des semences importées et la mauvaise qualité des semences disponibles sur le marché, dont le rendement est inférieur, la période de croissance plus longue et la résistance aux maladies plus faible. En fournissant des semences de bonne qualité à ces agriculteurs, ACTED espère les aider à relancer leur production et de retrouver les conditions pré-conflit.

***

La démarche de ce projet s'inscrit dans la stratégie intégrée et tournée vers le relèvement menée par ACTED en Syrie. Elle vise à soutenir à la fois la sécurité alimentaire, les moyens d'existence et le secteur de l'eau, l'assainissement et l'hygiène, dans le cadre d'un soutien global à la gouvernance locale.