Skip to Content

actualité | 18 Décembre 2012 | France | Irak | Urgence

ACTED soutenue par le Prix Nobel de la Paix de l’Union européenne

L'UE dédie son Prix Nobel de la Paix à des projets de soutien aux enfants en situation de conflit.

L’intervention d’ACTED en faveur des enfants syriens réfugiés en Irak soutenue par la dotation financière du Prix Nobel de la Paix décerné à l’Union européenne

Soutenez notre action auprès des enfants syriens réfugiés.

Depuis plus d’un an, les populations civiles fuient les combats en Syrie. Ce sont plus de 500 000 personnes qui ont trouvé refuge dans les pays voisins. Parmi ces refugiés, un grand nombre d’enfants n’ont aujourd’hui pas accès à l’éducation dans les camps d’accueil, où quasiment aucune solution éducative ou d’accompagnement n’est proposée.

C’est particulièrement le cas pour les 11 000 enfants ou jeunes syriens réfugiés dans le camp de Domiz, situé dans le Kurdistan en Irak, qui n’ont aujourd’hui qu’un seul lieu d’accueil à disposition. Pourtant, ces espaces de jeu, d’apprentissage et de développement personnel sont indispensables pour permettre à ces enfants de se reconstruire après les violences qu’ils ont subies ou dont ils ont été les témoins.

L’Union européenne a décidé de dédier une partie de la dotation financière associée à son Prix Nobel de la Paix à ACTED pour contribuer à son intervention et auprès de 7000 enfants et jeunes syriens réfugiés. ACTED est fière d’être associée au Prix Nobel de la Paix de l’Union européenne et à l’engagement de l’Europe en faveur des enfants affectés par les situations de conflit.

Ce prix vient récompenser l’engagement d’ACTED en faveur des communautés vulnérables en situation de conflit, et notamment au Moyen-Orient, où nos équipes sont déployées depuis près d’un an en réponse à la crise des réfugiés syriens, avec des opérations d’aide humanitaire destinées aux familles réfugiées et aux populations d’accueil. 

Pour autant, les besoins demeurent énormes alors que l’afflux de réfugiés de Syrie se poursuit. Nous avons besoin de votre soutien pour apporter une aide indispensable à ces enfants réfugiés et les aider à se reconstruire en leur offrant des infrastructures éducatives adaptées.

 

Merci pour vos dons et votre engagement à nos côtés.

 

Vous pouvez soutenir nos interventions d’urgence auprès des populations vulnérables en effectuant votre don :

Je souhaite faire un don…

Le projet d’ACTED

L’arrivée continue des réfugiés syriens en Irak depuis mars 2011, à la suite des violences qui ont éclaté en Syrie, a contribué à l’aggravation d’une situation humanitaire déjà difficile, en exerçant notamment une pression supplémentaire sur des infrastructures éducatives déjà complètement saturées. Aujourd’hui, ce sont des milliers d’enfants de réfugiés syriens qui ne vont pas à l’école et pour qui aucune solution éducative ou d’accompagnement n’est proposée, alors même que beaucoup d’entre eux doivent faire face à une situation de stress post-traumatique du fait des violences qu’ils ont subies ou dont ils ont été les témoins.

Face à ces besoins, ACTED va mettre en œuvre un projet d’aide aux enfants syriens réfugiés dans le camp de Domiz, qui accueille 23 500 personnes dont 10 575 ont moins de 18 ans, afin de leur permettre d’accéder à des infrastructures éducatives dédiées où ils pourront apprendre, jouer, se développer et bénéficier de services médico-sociaux en toute sécurité. Les équipes d’ACTED vont par ailleurs réaliser un suivi des besoins des enfants en matière de protection, tout en promouvant la protection et de l’accès à l’éducation des enfants dans les situations de crise, afin de contribuer à l’amélioration de leurs conditions sur le long terme.

ACTED est l’une des rares ONG toujours présentes en Irak depuis 2003, avec des équipes opérationnelles à Bagdad, dans le sud du pays ainsi que dans la région du Kurdistan, composées de 5 collaborateurs internationaux et de près de 50 employés nationaux. ACTED est mobilisée depuis près de 10 ans sur des activités en matière de protection des enfants et des populations vulnérables, ainsi que des opérations d’aide humanitaire destinées à améliorer l’accès aux services de base et notamment aux infrastructures d’hygiène, de santé et d’assainissement.