Skip to Content

ACTED Ouganda acquiert une meilleure compréhension des causes de la vulnérabilité parmi les réfugiés et les communautés d'accueil

Les équipes de terrain d'ACTED collectent des données auprès de 1 500 réfugiés et membres de la communauté hôte afin de produire une évaluation de la vulnérabilité dans la région du Nil occidental

ACTED, en partenariat avec le PNUD, procède actuellement à une vaste évaluation de la vulnérabilité des réfugiés sud-soudanais et des membres de la communauté d'accueil locale, dans la région du Nil occidental en Ouganda. Depuis juillet 2016, plus d'un million de réfugiés sud-soudanais sont entrés en Ouganda, fuyant l'insécurité alimentaire, la violence et la persécution au Soudan du Sud. L'Ouganda applique une politique d'établissement qui permet aux réfugiés d'avoir accès à la terre, aux services locaux (écoles et établissements de soins de santé) et d'encourager l'intégration avec les communautés locales.

ACTED enquête auprès de 1 500 membres de la population réfugiée et de la communauté d'accueil dans les districts de Yumbe et Moyo pour comprendre comment la vulnérabilité se manifeste au sein de ces communautés et entre celles-ci et entre les hommes et les femmes. Les résultats seront utilisés pour informer la sélection des bénéficiaires de 1500 bénéficiaires qui entreprendront des activités d'argent contre travail pour construire des structures de gestion des sols et de l'eau dans le camp et parmi les villages communautaires d'accueil. Ces activités d'argent contre travail fourniront aux bénéficiaires une injection immédiate d'argent dans le ménage, leur permettant de subvenir à leurs besoins de base.