Skip to Content

actualité | 21 Avril 2015 | TPo | Développement

Les abris d’urgence redonnent de l’espoir aux familles

Les enfants ont été particulièrement touchés par les conflits : parmi les 2 205 victimes palestiniennes, 521 étaient des enfants. Des filles sont assises sur une boite « Shelterbox » devant leur tente.

Lors de la période de conflits de l’été dernier, beaucoup d’habitants de Gaza ont perdu leurs maisons et ont été contraints de partir pour s’installer dans des camps temporaires ou des écoles provisoires. Les besoins en termes d’hébergement d’urgence sont très importants dans un contexte marqué par la lenteur du processus de reconstruction. Les équipes d’ACTED ont pu distribuer 500 kits d’abris d’urgence aux familles ayant perdu leurs maisons. Ces activités ont été conduites avec le soutien de Shelterbox et de la Coopération Italienne.

Les kits d’abris d’urgence contiennent 1 tente pour 5 à 6 personnes, 6 couvertures, un tapis de sol, des ustensiles de cuisine, un réchaud combustible et une bouteille de combustible.

Environ 18 000 maisons ont été détruites ou ont subis des dommages importants pendant les conflits, d’où l’urgence pour les familles de se procurer des abris d’urgence. (Installation d’une tente à Juhor Ad Dik).

Les conflits ont laissé 108 000 habitants de Gaza sans-abris. Les tentes ont permis à certaines familles de pouvoir s'installer de nouveaux sur leurs terrains.

        Les enfants ont été particulièrement touchés par les conflits : parmi les 2 205 victimes palestiniennes, 521 étaient des enfants. Des filles sont assises sur une boite « Shelterbox » devant leur tente.

La situation est difficile et le processus de reconstruction est lent. 100 000 habitants de Gaza sont toujours sans-abris et pas une seule maison n’a encore été reconstruite. (Installation de tentes, Al Fukhkhari, Khan Yunis).

« La vie après les conflits continue d’être difficilement supportable. Pourtant, plus c’est dur, plus je deviens fort et plus je suis déterminé à mener une vie décente avec mes enfants, ma femme et ma mère. Cette tente m’a permis de rester sur mes terres où j’essaierai de reconstruire ma maison, avec toute la détermination dont je suis capable » (Mohammed et ses deux enfants ont reçu une boite « Shelterbox » afin de remplacer la maison que Mohammed avait fini de construire juste avant que les conflits n’éclatent.)

" La maison de ma sœur a été partiellement détruite, pourtant elle a eu la gentillesse de nous héberger. Nous ne pouvions pas y rester longtemps, je me suis sentie triste et je voulais rentrer chez moi. J’aimerais vous remercier de nous avoir fournis une tente qui nous a permis de vivre en face de notre maison détruite et aujourd’hui nous n’avons plus besoin que les gens aient pitié de nous " (Radiya et ses enfants, Khuzaa, Khan Yunis).